En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.00 %
DAX PTS
12 326.48
-
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.178
+0.06 %

Enquête approfondie de l'UE sur le projet d'union entre Alstom et Siemens

| AFP | 135 | Aucun vote sur cette news
L'union entre Alstom et Siemens scrutée par la Commission européenne
L'union entre Alstom et Siemens scrutée par la Commission européenne ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

La Commission européenne, gendarme de la concurrence en Europe, a ouvert vendredi une enquête approfondie sur le projet d'union du constructeur ferroviaire français Alstom avec les activités mobilités de l'allemand Siemens.

Annoncée en septembre l'année dernière, cette fusion historique permettrait aux deux entreprises de tenir tête au chinois CRRC et au canadien Bombardier.

Alstom, qui fabrique notamment le TGV, et la division transport de Siemens, qui produit l'ICE, avaient signé fin mars leur accord de rapprochement.

Mais l'exécutif européen explique dans un communiqué craindre que cette "concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation".

Par conséquent, Bruxelles compte examiner si ce projet de rachat "priverait les opérateurs ferroviaires européens d'un choix de fournisseurs et de produits innovants et conduirait à une hausse des prix" qui pourrait par ricochet porter préjudice aux clients passagers.

La Commission a désormais jusqu'au 21 novembre 2018 pour adopter une décision. L'ouverture d'une enquête approfondie ne préjuge en rien de l'issue de la procédure.

Le 8 juin dernier, Siemens et Alstom n'avaient pas exclu de retarder leur fusion au 1er semestre 2019.

Alstom avait alors justement invoqué comme raisons de ce retard "les travaux préparatoires de pré-notification (auprès des autorités de la concurrence, ndlr) extensifs et des efforts nécessaires à la collecte de données dans plusieurs pays".

Cette union avait suscité en septembre dernier une polémique en France, une partie de la classe politique dénonçant la prise de contrôle par un groupe allemand d'un fleuron de l'industrie française. L'intersyndicale d'Alstom était opposée à ce projet, craignant des fermetures de sites et des suppressions d'emplois en France.

En revanche en Allemagne, le projet n'a guère suscité d'émoi et a été perçu comme salutaire pour le rail européen mais aussi pour le pays.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Au premier semestre 2018, le Groupe Aures a signé un niveau de chiffre d'affaires semestriel record à 52,5 millions d'euros, soit une progression de...

Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 21/09/2018

Veuillez trouver ci-dessous le rapport financier annuel 2017/2018 de la société immobilière réglementée publique de droit belge Aedifica. Copyright GlobeNewswire Les annexes de…

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...