En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Encadrement des loyers: un organisme demande l'application de la loi

| AFP | 280 | Aucun vote sur cette news
Appartement à louer, le 18 mars 2013 à Paris
Appartement à louer, le 18 mars 2013 à Paris ( FRED DUFOUR / AFP/Archives )

Le Haut comité pour le logement des personnes défavorisées (HCLPD) a demandé mercredi l'application de l'encadrement des loyers dans les 28 agglomérations prévues dans une loi mise en place sous la présidence Hollande, après une évaluation positive du dispositif à Paris.

Mise en place sous le quinquennat précédent, la loi pour l’Accès au logement et à un urbanisme rénové (Alur), appliquée à Paris depuis le 1er août 2015 et Lille depuis le 1er janvier 2017, est destinée à protéger les locataires des abus de certains bailleurs.

Cette loi prévoit qu'à la signature d'un nouveau bail ou lors d'un renouvellement, le loyer d'un logement ne puisse dépasser de 20% un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral (ni lui être inférieur de 30%).

La demande de l'organisme intervient trois semaines après l'annulation des mesures d'encadrement des loyers à Lille par le tribunal administratif. Le ministère du Logement avait immédiatement annoncé, le 18 octobre, qu'il ferait appel de cette décision, précisant qu'une évaluation du dispositif par le gouvernement était en cours.

"Tout ce qu'on demande, c'est que la loi soit appliquée", a souligné auprès de l'AFP le secrétaire général du HCLPD René Dutrey, rappelant que la loi du 24 mars 2014 prévoit un encadrement des loyers dans 28 agglomérations où la demande de logement est très supérieure à l'offre.

Selon une évaluation publiée mercredi par le Haut comité, la mise en place du dispositif dans la capitale a permis de réduire la hausse des loyers et d’aboutir à une stabilisation du niveau de prix pratiqué, notamment pour les petites surfaces.

En 2016, la hausse des loyers privés a ainsi été de seulement 0,4% à Paris, ramenée pour la première fois de la décennie en-dessous de l’indice des prix à la consommation (0,6%).

Au moment du lancement du dispositif, les propriétaires craignaient un effondrement du marché de l'immobilier et une baisse de la rentabilité des biens, certains affirmant qu'il serait dans certains cas plus rentable de laisser des logements vacants.

Or, "cette supposée baisse de rentabilité des propriétaires demeure improuvée", a souligné le HCLPD, invoquant également l'effet "AirBnb" sur la baisse des mandats de gestion évoquée par des agences immobilières.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…