En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 869.0
+1.23 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 010.17
+1.2 %
8 398.68
+1.09 %
1.106
-0.41 %

En pleine guerre commerciale, l'économie chinoise souffre

| AFP | 258 | 4 par 1 internautes
Une usine textile à Nantong, dans la province de Jiangsu (est de la Chine) en septembre 2019
Une usine textile à Nantong, dans la province de Jiangsu (est de la Chine) en septembre 2019 ( STR / AFP/Archives )

Des résultats plus mauvais qu'espéré. La Chine a dévoilé jeudi une série d'indicateurs moroses pour le mois d'octobre: la production industrielle comme les ventes de détail ont ralenti, tandis que l'investissement tombait au plus bas depuis au moins 21 ans.

La production industrielle a progressé en octobre de 4,7% seulement sur un an, contre 5,8% en septembre. Les ventes de détail, reflet de la consommation, ont pour leur part augmenté de 7,2%, leur rythme de progression le plus faible depuis six mois.

Quant à l'investissement en capital fixe, sa croissance s'affichait fin octobre à 5,2%, selon le Bureau national des statistiques (BNS). Il s'agit de son niveau le plus bas depuis au moins 1998.

La publication de ces indicateurs intervient au moment où la Chine est engagée depuis plus d'un an dans une guerre commerciale sans merci avec les Etats-Unis.

Ce bras de fer, qui s'est déjà traduit par des droits de douane mutuels sur des centaines de milliards de dollars d'échanges annuels, pèse sur la croissance du géant asiatique et menace l'économie mondiale.

"Nous devons avoir à l'esprit que l'économie mondiale ralentit, avec de l'instabilité et de nombreuses incertitudes au niveau international", a reconnu une porte-parole du BNS, Liu Aihua.

Des experts interrogés par l'agence de presse financière Bloomberg s'attendaient bel et bien en octobre à un ralentissement de la production industrielle et des ventes de détail mais moins prononcé (respectivement 5,4% et 7,8%).

"Un frein majeur"

"Non seulement les données du mois d'octobre sont faibles mais d'autres difficultés se profilent à l'horizon", en particulier dans le secteur immobilier, un des piliers de la croissance chinoise, relève l'analyste Martin Lynge Rasmussen, du cabinet Capital Economics.

Débarquement de céréales dans le port de Nantong, dans l'est de la Chine, en septembre 2019
Débarquement de céréales dans le port de Nantong, dans l'est de la Chine, en septembre 2019 ( STR / AFP/Archives )

Premier signe: la production de matériaux clés du secteur de la construction affichait un net repli en octobre (-0,6% pour l'acier brut et -2,5% pour le ciment), relève l'économiste Ting Lu, de la banque Nomura, qui note par ailleurs un "léger recul" des ventes de logements neufs.

"Le secteur de l'immobilier sera un frein majeur pour l'économie chinoise en 2020", prévient M. Ting.

Dans un contexte économique tendu, le Premier ministre Li Keqiang a appelé en début de semaine à davantage d'efforts pour soutenir la croissance, a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle.

M. Li a notamment souligné l'importance du soutien aux petites et moyennes entreprises, les plus dynamiques en termes d'emploi.

Pékin et Washington négocient par ailleurs un accord préliminaire qui pourrait être signé ce mois-ci et offrirait alors un répit dans la guerre commerciale.

Cela "pourrait donner un coup de fouet aux investissements des entreprises à court terme", estime Martin Lynge Rasmussen, qui se montre toutefois plus réservé sur le long terme.

Le président américain Donald Trump espérait signer un accord commercial partiel le week-end prochain avec son homologue chinois lors du sommet du Forum économique Asie-Pacifique (Apec), initialement prévu au Chili.

Mais le pays aux prises avec une contestation sociale a finalement renoncé à organiser l'événement. Aucun lieu ni date n'ont été avancés pour la formalisation d'un éventuel accord.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...