En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

En difficulté, Lanvin va être renfloué et s'ouvrir à "l'art de vivre"

| AFP | 433 | Aucun vote sur cette news
Une création Lanvin de la collection printemps-été 2018 présentée à Paris le 27 septembre 2017
Une création Lanvin de la collection printemps-été 2018 présentée à Paris le 27 septembre 2017 ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

En difficulté, Lanvin va être renfloué avant la fin de l'année par son actionnaire principal, la femme d'affaires Shaw-Lan Wang, qui entend changer la stratégie de la maison de couture, a indiqué la société mardi dans un communiqué, après des informations de presse alarmistes.

Shaw-Lan Wang a "pris la décision d’injecter des fonds avant fin 2017 pour supporter les actions à venir. Plusieurs axes de développement seront annoncés avant la fin de l’année", déclare la société.

La femme d'affaires taïwanaise, PDG de Lanvin, réitère son soutien au directeur artistique Olivier Lapidus, nommé en juillet, et aux équipes "qui s’attèlent avec beaucoup d’énergie positive à mettre en place un projet qui repositionnera Lanvin à la place qu’elle mérite".

La société ne donne en revanche aucune information chiffrée, en dépit d'articles faisant état de pertes financières importantes ces deux dernières années.

Selon un document obtenu mardi par l'AFP auprès du tribunal de commerce, l'entreprise ne fait à ce jour l'objet d'aucune procédure pour sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire.

"Nous ne sommes pas du tout inquiets pour les fins de mois", a affirmé à l'AFP Nicolas Druz, directeur général délégué, face aux rumeurs sur la santé de la griffe. "La société n'a pas un centime de dette", a-t-il encore assuré, concédant une "situation tendue" sur le plan financier.

"Ce que nous voulons, c'est que la maison entre dans la modernité. Nous voulons développer un art de vivre", a-t-il affirmé, avec, en plus de la couture, l'idée de griffer des hôtels et des spa, ou de miser sur les accessoires dans l'esprit de la maison, fondée par Jeanne Lanvin en 1889.

Pour se relancer, la plus ancienne maison de couture parisienne encore en activité compte sur Olivier Lapidus, 59 ans, directeur artistique femmes. Il a assuré mardi à l'AFP qu'il n'entend "pas quitter le navire" dans la tempête.

Il a disposé de seulement un mois, en août, pour préparer sa première collection, après avoir été nommé pour succéder à Bouchra Jarrar et redresser les résultats de la griffe.

Cette collection printemps-été resserrée, faisant une large place au noir, avait suscité des critiques parfois sévères dans une partie de la presse spécialisée.

"Nous pensons que c'est la personne qui convient le mieux pour développer" la griffe, a estimé M. Druz, mettant en avant le parcours du créateur, récompensé d’un Dé d’Or pour ses collections haute couture en 1994 et précurseur dans les tissus connectés.

"On espère avoir des premiers signes de développement à la fin du premier trimestre 2018", estime le directeur délégué, qui entend relancer la maison Lanvin "en deux ans".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…