5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Électricité pour tous et gaz plus propre: le scénario vert de l'AIE

| AFP | 82 | Aucun vote sur cette news
Des ouvriers installent des panneaux solaires en Inde, le 16 mai 2017
Des ouvriers installent des panneaux solaires en Inde, le 16 mai 2017 ( CHANDAN KHANNA / AFP/Archives )

Pour limiter le réchauffement climatique et améliorer la qualité de l'air, l'AIE propose de généraliser l'accès à une électricité provenant en majorité des renouvelables et de recourir à un gaz émettant moins de méthane.

Dans ses prévisions annuelles publiées mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime que le monde ne va pas assez loin sur l'accès à l'énergie, la lutte contre la pollution et les émissions de gaz à effet de serre.

Selon le scénario qui se fonde sur les politiques actuelles et les intentions affichées par les différents pays, les émissions de CO2 liées à l'énergie continueront à augmenter légèrement d'ici à 2040.

Il y a certes des signaux positifs: l'agence a ainsi revu à la baisse de 600 millions de tonnes sa prévision d'émission de CO2 à cette date par rapport à son dernier rapport annuel.

Mais "ce résultat est loin d'être suffisant pour éviter des effets graves du changement climatique", note l'AIE.

Pollution de l'air sur la place Tiananmen à Pékin, le 21 décembre 2016
Pollution de l'air sur la place Tiananmen à Pékin, le 21 décembre 2016 ( WANG ZHAO / AFP/Archives )

La trajectoire s'annonce aussi insatisfaisante du point de vue de la qualité de l'air, avec une augmentation prévue de 3 à 4 millions de morts prématurées en raison de la mauvaise qualité de l'air en 2040.

En termes d'accès à l'électricité, les progrès devraient continuer mais rester limités: l'AIE estime qu'environ 675 millions de personnes (situées à 90% en Afrique sub-saharienne) resteraient sans accès à l'électricité en 2030, contre 1,1 milliard aujourd'hui.

De même, si le nombre de personnes cuisinant avec des sources d'énergie sales (comme le charbon) doit décroître, il restera élevé et continuera a contribuer à la pollution des intérieurs.

- Efforts sur le gaz -

L'AIE - qui conseille sur leur politique énergétique 29 pays développés également membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) - élabore cette année un scénario alternatif permettant une stabilisation du climat, un air moins pollué et un accès universel à des sources d'énergie modernes.

Il suppose que les énergies faiblement carbonées (renouvelables, nucléaire) doublent leur part dans le mix énergétique global pour atteindre 40% en 2040.

La demande en charbon devrait pour sa part décliner immédiatement. Après avoir atteint un pic, la consommation de pétrole se mettra elle aussi à décliner, grâce au développement des véhicules électriques.

Cela implique aussi un effort tous azimuts sur l'efficacité énergétique.

Le rapport se penche particulièrement sur la place du gaz, qui dans tous les cas aura un rôle important à jouer à l'avenir.

Cet hydrocarbure, dont l'utilisation est moins polluante que celle du pétrole, sera d'autant plus important dans les pays qui dépendent actuellement fortement du charbon (Chine et Inde) ou encore dans les cas où les alternatives renouvelables sont moins faciles à mettre en œuvre immédiatement.

Un champ d'éoliennes au Mexique, le 27 juillet 2017
Un champ d'éoliennes au Mexique, le 27 juillet 2017 ( PATRICIA CASTELLANOS / AFP/Archives )

Mais l'Agence souligne que le gaz ne pourra jouer un rôle positif qu'à condition de réduire ses émissions de méthane.

On estime que le méthane, issu aussi par ailleurs de l'agriculture, contribue pour quelque 20% au réchauffement en cours. Le secteur pétrolier et gazier en émet 76 millions de tonnes chaque année.

"Il est techniquement possible de réduire les émissions mondiales de méthane provenant des activités liées au pétrole et au gaz d'environ 75% et les émissions pourraient être réduites de 40 à 50% sans coût net supplémentaire", estime l'AIE dans son rapport.

De son côté, l'électricité devrait avoir un rôle plus important à jouer, mais aussi faire l'objet d'investissements plus massifs que prévu.

Il faudrait qu'elle attire les deux tiers des investissements dans les sources d'énergie, contre 40% en moyenne ces dernières années.

Les énergies renouvelables compteraient pour plus de 60% dans la production d'électricité d'ici à 2040, tandis que le nucléaire en assurerait 15%. Les centrales utilisant des énergies fossiles devront décliner et - pour une partie d'entre elles - s'équiper de systèmes de capture et stockage du CO2.

Si les énergies fossiles continueront à jouer un rôle dans ce scénario "vert", l'AIE suggère de supprimer les subventions en leur faveur: avec 260 milliards de dollars en 2016, elles ont reçu près du double des renouvelables.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS