En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 419.80 PTS
-0.51 %
5 422.00
-0.47 %
SBF 120 PTS
4 339.14
-0.45 %
DAX PTS
12 712.90
-0.42 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Edouard Philippe: une nouvelle baisse des cotisations devra attendre

| AFP | 364 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre français Edouard Philippe à Bobigny, près de Paris, le 20 novembre 2017
Le Premier ministre français Edouard Philippe à Bobigny, près de Paris, le 20 novembre 2017 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

Edouard Philippe s'est dit ouvert lundi à une possible nouvelle baisse des cotisations sociales sur le travail, suggérée par son ministre Bruno Le Maire, mais un tel allègement ne pourra intervenir que lorsque la France aura "rétabli" ses finances publiques, a-t-il prévenu.

"Nous sommes prêts à poursuivre la baisse des charges, y compris pour les salariés au-dessus de 2,5 SMIC, comme le ministre de l'Economie et des Finances l'a évoqué, mais seulement, seulement, lorsque nous aurons rétabli la situation des comptes publics", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours sur la stratégie industrielle du gouvernement à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

"Il y a une impatience sur ce sujet, je la comprends et à bien des égards je la partage", a poursuivi M. Philippe.

"Mais si nous devons rétablir la compétitivité française, engager un processus de transformation, il faut le faire avec un souci constant de préserver l'équilibre de nos finances publiques et de les ramener à un niveau supportable de tension", a-t-il plaidé.

"Nous avancerons, nous réfléchirons sur ce sujet, mais je veux le dire, nous réfléchirons au rythme qui convient pour respecter l'équilibre des finances publiques", a-t-il insisté.

L'exécutif Macron va pérenniser l'importante baisse du coût du travail décidée en 2014 par François Hollande sous la forme du Crédit d'impôt pour la croissance et l'emploi (CICE), en transformant en 2019 ce crédit d'impôt en baisse directe des cotisations, à hauteur de 6% de la masse salariale (contre 7% pour le CICE).

Mais cette baisse des cotisations s'arrête à 2,5 fois le SMIC, poussant certains, à droite notamment, à demander un élargissement aux salaires autour de 3 ou 3,5 SMIC.

Dimanche, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a dit vouloir "réfléchir à un allégement de charges au-dessus de 2,5 SMIC". "Je pense que ça vaut le coup d'étudier cette question", a-t-il insisté lundi à l'occasion d'une table ronde avant le discours de M. Philippe.

Mais cette mesure coûterait des milliards d'euros, expliquant la prudence affichée par le Premier ministre lundi.

Le gouvernement prévoit un déficit public à 2,8% du PIB l'an prochain. Le déficit devrait toutefois remonter à 3% du PIB en 2019, en raison d'un double effet du CICE avec la baisse pérenne de cotisations.

Cette augmentation devrait être temporaire : d'après Bercy, le déficit refluera à 1,5% en 2020, puis 0,9% en 2021, l'objectif étant un quasi équilibre (0,2%) en 2022.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les appareils de la famille A320 ont logiquement été les plus demandés avec 304 unités commercialisés...

Publié le 19/07/2018

Ventes et commandes en forte hausse sur le début d'exercice...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

Quelques jours après l'annonce d'un renforcement de sa coopération avec China Southern et Xiamen Airlines, Air France-KLM élargit son alliance avec...

Publié le 19/07/2018

L'Airbus BelugaXL a effectué son premier décollage