En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.98 PTS
+0.00 %
5 317.0
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 247.11
-
DAX PTS
12 168.74
-
Dowjones PTS
25 776.61
-0.39 %
7 420.66
+0.00 %
1.114
-0.06 %

EDF restera un groupe "intégré" même en cas de réorganisation assure le PDG

| AFP | 276 | 1 par 1 internautes
Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy le 1er mars 2019 à Charleville-Mézières
Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy le 1er mars 2019 à Charleville-Mézières ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives )

EDF restera un "groupe intégré" même s'il se réorganise à l'avenir pour assurer sa capacité d'investissement, a assuré jeudi son PDG Jean-Bernard Lévy, qui doit présenter des propositions au gouvernement à la fin de l'année.

"Nous allons rester une entreprise intégrée", "avec son pacte social", a assuré Jean-Bernad Lévy, rappelant des déclarations du président de la République en ce sens.

"Nous avons à regarder si une nouvelle organisation des actifs permettrait à EDF de mieux jouer son rôle d'investisseur (...) pour la transition énergétique et pour le pouvoir d'achat des ménages et des entreprises", a dit le PDG d'EDF devant la commission des Affaires économiques du Sénat.

Le président Emmanuel Macron a proposé la reconduction de Jean-Bernard Lévy à la tête de l'électricien pour un nouveau mandat de quatre ans, un choix qui a été approuvé par l'Assemblée et le Sénat.

L'Etat, qui est actionnaire à près de 84% d'EDF, a demandé l'an dernier à la direction de l'entreprise de proposer une éventuelle réorganisation, avec une nouvelle structure qui pourrait, par exemple, comporter une maison mère publique, conservant le nucléaire, et une ou des filiales éventuellement cotées en Bourse.

Ce projet de réorganisation, baptisé "Hercule", a soulevé l'inquiétude de syndicats et de certains élus, qui s'inquiètent d'un potentiel démantèlement de l'entreprise.

"Notre souci, c'est que nous avons une dette d'ores et déjà importante, alors que nous avons devant nous aujourd'hui et demain un niveau d'investissements qui n'est pas compatible avec notre niveau de dette", a expliqué M. Lévy devant les sénateurs.

La dette d'EDF atteint en effet 33 milliards d'euros, mais le groupe doit aussi massivement investir, notamment pour prolonger la vie de son parc nucléaire.

"Il s'agit de voir si peut-être, avec par exemple deux bilans, nous pourrions augmenter nos capacités d'endettement et donc d'investissement", a détaillé M. Lévy.

"Si nous organisons différemment nos actifs et nos passifs, peut-être arriverons-nous à démontrer que nous pouvons mieux déployer nos investissements au bénéfice de la collectivité", a-t-il ajouté.

"C'est à la fin de l'année que je dois fournir au gouvernement une méthode, un mode d'emploi, des propositions qui permettront de voir si oui ou non il y a le moyen pour EDF de rester le groupe intégré, avec le pacte social qui est le sien, mais qui permettra de mieux déployer ses investissements parce qu'ils seraient financés, si c'est le cas, sur deux bilans différents", a-t-il conclu.

Il a aussi une nouvelle fois exprimé son opposition à l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), un dispositif qui oblige EDF à revendre à ses concurrents jusqu'à 100 térawattheures (TWh) de son électricité nucléaire produite en France, à un prix fixé actuellement à 42 euros le mégawattheure.

Une éventuelle réorganisation "ne peut se faire que dans une régulation meilleure", a jugé M. Lévy. "Ce transfert automatique de notre production vers nos concurrents évidemment nous empêche de bénéficier du produit de notre travail".

La reconduction de M. Lévy a été officiellement approuvée par les commissions compétentes de l'Assemblée nationale et du Sénat, ont-elles annoncé jeudi.

Elle doit encore être entérinée lors d'une assemblée générale des actionnaires d'EDF jeudi 16 mai mais l'issue du vote ne fait guère de doute dans la mesure où l'Etat dispose de la grande majorité des droits de votes.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2019

Innate Pharma SA annonce aujourd'hui une publication dans Cell Reports décrivant deux nouveaux anticorps monoclonaux, IPH5201 et IPH5301, qui ciblent...

Publié le 23/05/2019

Changement de dénomination...

Publié le 23/05/2019

L'administrateur délégué Koen Dejonckheere au sujet des résultats de l'année écoulée a déclaré : L'exercice écoulé a de nouveau confirmé le dynamisme...

Publié le 23/05/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 23/05/2019

Gecina allonge la maturité moyenne de la dette du Groupe...