5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
22 122.29
+1.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

EDF repousse encore le redémarrage de la centrale du Tricastin

| AFP | 351 | Aucun vote sur cette news
Photo prise le 10 octobre 2017 de la centrale nucléaire de Tricastin implantée sur quatre  communes : Saint-Paul-Trois-Chateaux et Pierrelatte (Drôme), et Bollene et Lapalud (Vaucluse)
Photo prise le 10 octobre 2017 de la centrale nucléaire de Tricastin implantée sur quatre communes : Saint-Paul-Trois-Chateaux et Pierrelatte (Drôme), et Bollene et Lapalud (Vaucluse) ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )

EDF a annoncé vendredi un nouveau report du redémarrage des réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), qui ont été arrêtés pour des travaux à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Le redémarrage des quatre réacteurs doit désormais s'échelonner entre le 4 décembre (pour Tricastin 2) et le 31 décembre (Tricastin 1), selon les données publiées sur le site du gestionnaire du réseau d'électricité RTE.

"Le décalage du redémarrage des réacteurs 2, 3 et 4 est lié aux délais d'instruction de l'ASN", a indiqué un porte-parole d'EDF vendredi. Le redémarrage du réacteur 1 avait déjà été décalé pour des raisons techniques.

Les quatre réacteurs de 900 MW chacun avaient été mis provisoirement à l'arrêt à la suite d'une demande de l'ASN fin septembre pour renforcer une digue jugée trop fragile au nord de l'installation.

EDF avait initialement prévu une remise en service de la centrale dans les premiers jours de novembre avant de repousser cette échéance entre le 13 novembre (pour le réacteur 3) et le 27 novembre (pour les réacteurs 1, 2 et 4).

A la suite de ce report, EDF avait été contraint fin octobre de revoir à la baisse son objectif de production nucléaire et ses objectifs financiers pour l'année.

Le nouveau délai n'aura en revanche pas d'impact sur les objectifs actuels, a précisé vendredi EDF.

Le dossier "est en instruction et il n'y a pas de retard par rapport au calendrier prévu", a de son côté assuré à l'AFP un porte-parole de l'ASN vendredi. "L'ASN prévoit de prendre position au début du mois de décembre", a-t-elle ajouté.

Le gendarme du nucléaire avait évoqué fin septembre "un risque de rupture d'une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon pour les séismes les plus importants étudiés dans la démonstration de sûreté nucléaire".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Paris, France, le 23 février 2018 : EURO Ressources S.A. (« EURO » ou la « Société ») (Paris : EUR) a publié aujourd'hui ses résultats financiers audités,…

Publié le 23/02/2018

Cette transaction est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence néerlandaises...

Publié le 23/02/2018

543.556 actions nouvelles émises dans le cadre de cette seconde tranche, au prix de 3,83 E par action...

Publié le 23/02/2018

La période de souscription est ouverte du lundi 26 février au vendredi 16 mars 2018 inclus....

Publié le 23/02/2018

Les cédants viennent d'engager des discussions avec FFC sur les conséquences de cette ordonnance...

CONTENUS SPONSORISÉS