En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 426.50
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 330.94
+0.57 %
7 451.84
+0.68 %
1.134
-0.53 %

EDF: l'ASN demande l'examen de composants provenant du Creusot

| AFP | 441 | Aucun vote sur cette news
La forge de l'usine du Creusot d'Areva le 11 janvier 2017
La forge de l'usine du Creusot d'Areva le 11 janvier 2017 ( JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP/Archives )

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) va demander à EDF d'examiner d'ici la fin de l'année prochaine des composants provenant de l'usine Areva du Creusot installés sur ses réacteurs, a-t-elle indiqué mercredi.

Dans un projet de décision, le gendarme du nucléaire indique vouloir demander à "EDF l'examen de l'ensemble des dossiers de fabrication des équipements installés sur ses réacteurs en fonctionnement".

Il s'agit spécifiquement "des composants d'équipements sous pression nucléaires", les pièces les plus importantes issues de l'usine bourguignonne.

La forge de l'usine du Creusot d'Areva le 11 janvier 2017
La forge de l'usine du Creusot d'Areva le 11 janvier 2017 ( JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP/Archives )

"EDF doit transmettre à l'ASN le bilan de cette revue deux mois avant le redémarrage de chacun de ses réacteurs à la suite d'un arrêt pour renouvellement du combustible", indique le document.

Cette revue s'étendra jusqu'à la fin de l'année 2018.

Il s'agit pour l'instant d'un projet de décision de l'ASN qui est soumis au public avant d'être validé officiellement.

"Ce projet de décision n'a pas d'impact sur notre production nucléaire", a souligné de son côté EDF auprès de l'AFP.

Le fonctionnement de l'usine Areva au Creusot, en Saône-et-Loire, a été marqué de nombreuses irrégularités pendant des années après le constat d'anomalies significatives dès 2005, selon l'ASN.

La production y a été interrompue en 2016 et vient de reprendre fin juillet pour la fabrication d'un élément destiné à la future centrale nucléaire d'Hinkley Point en Angleterre. L'ASN doit encore autoriser la production de pièces destinées à la France.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Les comptes d'activité de Société des Bains de Mer n'en demeurent pas moins aléatoires...

Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…

Publié le 14/08/2018

Net recul de l'activité caoutchouc, en raison de la baisse des prix.

Publié le 14/08/2018

SII a enregistré au cours de 1er trimestre de l'exercice 2018/2019 un chiffre d'affaires de 147,61 ME, en croissance de 13,9%...