En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 277.00
-1.70 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 707.66
-0.98 %
7 386.62
-1.42 %
1.129
-0.68 %

Economie : si crise il y avait

| Boursier | 423 | Aucun vote sur cette news

Une étude de Natixis...

Economie : si crise il y avait
Credits Reuters

Dans une étude économique, Natixis se demande si une crise, qui surviendrait aujourd'hui, serait plus ou moins grave qu'il y a 10 ans. L'étude rappelle que : dans les pays de l'OCDE, le taux d'endettement public est plus élevé qu'il y a 10 ans, le taux d'endettement privé est plus bas mais le taux d'endettement total est plus élevé ; mais la longue période de taux d'intérêt bas a beaucoup réduit le coût de la dette et améliore la solvabilité des emprunteurs ; par ailleurs, les prix des actifs, relativement aux prix des biens, sont plus bas qu'il y a 10 ans, ce qui réduit le risque de crise grave due à la perte de richesse ; mais, à l'inverse, la capacité de réaction contracyclique des politiques économiques est nettement plus basse qu'il y a 10 ans.

"A nouveau notre scénario central pour les pays de l'OCDE n'est pas une crise mais un "soft landing", ajoute Natixis. "Dans le cas cependant d'une crise : elle serait rendue moins grave par le bas niveau des taux d'intérêt qui soutient la solvabilité et par le niveau plus faible qu'en 2008 des prix des actifs relativement au prix des biens ; mais elle serait aggravée par la faible utilisation possible des politiques économiques contracycliques".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...