En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+0.00 %
4 892.0
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+0.00 %
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.137
+0.02 %

Economie : ce privilège "exorbitant" est toujours là

| Boursier | 476 | Aucun vote sur cette news

Une étude de Natixis...

Economie : ce privilège "exorbitant" est toujours là
Credits Reuters

Natixis rappelle, dans une étude économique, que le "privilège exorbitant" du dollar vient de la capacité des Etats-Unis à attirer des capitaux étrangers, en particulier sur le marché de la dette du Trésor des Etats-Unis. Les entrées de capitaux permanentes aux Etats-Unis : permettent aux Etats-Unis d'avoir un déficit extérieur continuel sans conséquence négative ; et financent même, au-delà, les investissements en entreprises des Etats-Unis dans le Reste du Monde.

L'attraction des Etats-Unis (du marché de la dette du Trésor américain) est-elle toujours aussi forte aujourd'hui, malgré la présence de l'euro, malgré les taux d'intérêt bas sur le dollar, malgré les hausses des taux d'endettement public et extérieur des Etats-Unis, malgré la baisse du poids des Etats-Unis dans l'économie mondiale ?

"Nous voyons que le "privilège exorbitant du dollar", malgré ces évolutions, est toujours aussi présent", explique l'étude.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

CGG annonce ce jour l'attribution à Sercel d'un contrat majeur pour la fourniture d'équipements sismiques terrestres pour une étude 3D terrestre de très grande envergure au Moyen-Orient. Le…

Publié le 13/12/2018

                                                      …