En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.02 %

Duterte dénonce la mondialisation et la fuite des cerveaux

| AFP | 262 | Aucun vote sur cette news
Le président philippin Rodrigo Duterte lors du sommet des pays de l'Asie-Pacifique (Apec) à Danang (Vietnam, centre), le 9 novembre 2017
Le président philippin Rodrigo Duterte lors du sommet des pays de l'Asie-Pacifique (Apec) à Danang (Vietnam, centre), le 9 novembre 2017 ( HOANG DINH Nam / POOL/AFP )

La mondialisation a "gravement endommagé les économies" des pays pauvres, a estimé le président philippin Rodrigo Duterte jeudi, évoquant notamment la fuite des travailleurs les plus brillants des pays d'Asie du Sud-Est.

En écho à la rhétorique antimondialisation du président américain Donald Trump, Rodrigo Duterte a estimé que "la mondialisation a, dans une certaine mesure, gravement endommagé les économies pauvres", lors du sommet des pays de l'Asie-Pacifique (Apec) qui se tient à Danang au Vietnam.

Le président Donald Trump participera lui aussi à ce sommet et prononcera vendredi un discours très attendu par les milieux économiques.

"Les meilleurs de nos jeunes ont tendance à aller dans les endroits où l'économie prospère", comme les Etats-Unis, a déploré le président philippin.

Plus de 10 millions de Philippins travaillent à l'étranger, soit environ 10% de la population.

Ce dernier a donc exhorté les pays d'Asie du Sud-Est (Asean) à accélérer l'intégration économique pour pouvoir garder les travailleurs qualifiés et éduquer "ceux qui sont laissés pour compte".

"Nous avons besoin d'intégration, de cohésion et d'agir comme une seule entité", a-t-il ajouté, évoquant l'exemple de l'Union européenne.

Réunis depuis mercredi pour deux jours, les ministres de l'Asie-Pacifique n'avaient pas réussi jeudi à se mettre d'accord sur une déclaration commune sur le libre-échange, déstabilisés par la nouvelle position américaine.

"Nous ressentons maintenant l'effet Trump à l'Apec", a déclaré une source diplomatique à l'AFP partie prenante des négociations, qui a souhaité rester anonyme.

Estimant que les accords de libre-échange sont mauvais pour son pays et les emplois américains, Donald Trump a depuis son arrivée remis en cause nombre d'accords de libre-échange.

C'est d'ailleurs ce qui avait motivé le retrait abrupt des Etats-Unis de l'accord de libre-échange Asie-Pacifique (TPP) qui a désarçonné les pays signataires, Japon et Vietnam en tête.

Cet accord, conclu en 2015 par 12 pays représentant 40% de l'économie mondiale, était vu par ses défenseurs comme un indispensable contrepoids à l'influence grandissante de la Chine.

Sans les Etats-Unis, les onze autres pays n'ont pour l'instant pas réussi à concrétiser un nouvel accord.

Le président américain, ses homologues chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine, ainsi que le Premier ministre japonais Shinzo Abe figurent parmi les invités de marque de cette réunion au sommet qui se déroulera vendredi et samedi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...