5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Du glyphosate trouvé dans des céréales pour petit-déjeuner, des légumineuses et des pâtes (ONG)

| AFP | 421 | Aucun vote sur cette news
Des résidus de glyphosate, substance classée
Des résidus de glyphosate, substance classée "cancérogène probable" par une agence de l'ONU, ont été retrouvés dans des céréales pour petit-déjeuner, des légumineuses et des pâtes ( MYCHELE DANIAU / AFP/Archives )

Des résidus de glyphosate, substance classée "cancérogène probable" par une agence de l'ONU, ont été retrouvés dans des céréales pour petit-déjeuner, des légumineuses et des pâtes, a indiqué jeudi l'ONG Générations Futures qui a fait analyser trente échantillons.

Aucun dépassement de la limite maximale en résidus (LMR), un seuil réglementaire de concentration de résidus de produits pesticides, n'a cependant été constaté pour les produits bruts analysés. Ce type de limite n'existe pas pour les produits transformés analysés.

"Des résidus ont été trouvés dans plus de la moitié des échantillons", a indiqué François Veillerette, porte-parole et directeur de Générations Futures, au cours d'une conférence de presse. "Seize échantillons sur trente contenaient du glyphosate, soit 53,3%", selon le rapport de l'association.

Ce document n'examine pas le risque sanitaire posé par l'exposition au glyphosate, une substance active qui entre notamment dans la composition du Roundup, le produit phare du groupe américain Monsanto.

"Évidemment, il n'y a pas de risque d'intoxication aiguë, mais on sait qu'être exposé à un produit cancérogène à côté d'autres, dans d'autres secteurs de l'environnement, pendant des années et des années, ce n'est pas du tout une bonne nouvelle pour la santé humaine", a déclaré M. Veillerette.

Selon les analyses, "7 céréales de petit-déjeuner sur 8" contenaient du glyphosate. "7 légumineuses sur 12 analysées" en contenaient aussi. La proportion est nettement plus faible pour les pâtes: "2 pâtes alimentaires sur 7 en contiennent".

En revanche, "aucun des 3 autres produits à base de céréales (petits pains secs, biscottes)" ne contenait de glyphosate.

Trois échantillons (deux sortes de lentilles et des pois chiches) contenaient aussi de l'AMPA, un produit de dégradation du glyphosate.

Ces résultats "plaident en faveur de la non +réhomologation+ (du glyphosate) au niveau européen", a-t-il ajouté.

En juillet, la Commission européenne a proposé le renouvellement pour dix ans de la licence du glyphosate qui expire fin 2017. Le vote sur l'autorisation de cet herbicide, le plus répandu en Europe, pourrait avoir lieu le 5 ou 6 octobre au sein d'un comité d'experts.

La France a annoncé qu'elle voterait contre la proposition de la Commission. Elle a une position-clé car une majorité qualifiée est requise.

Beaucoup de pays "ne se sont pas prononcés, même l'Allemagne", a déploré M. Veillerette.

Selon les ONG, le Portugal partagerait la position de la France? tandis que la Grande-Bretagne, l'Irlande, la République tchèque, la Roumanie et l'Espagne voteraient pour, a indiqué Générations Futures. La Bulgarie, l'Italie et l'Autriche s'abstiendraient.

Cependant, la date butoir étant le 15 décembre, il n'est pas certain que le vote se tienne début octobre.

Lors d'un point presse à Paris, les producteurs français et allemands de colza ont tiré à boulets rouges sur les partisans d'un non-renouvellement.

"Je ne considère pas que les études de M. Veillerette font foi en matière scientifique", a déclaré Arnaud Rousseau, président de la Fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (Fop) pour qui "On est dans l'idéologie".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS