Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 635.12 PTS
+0.32 %
5 640.50
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 482.91
+0.51 %
DAX PTS
13 938.12
+0.65 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
+0. %
1.211
+0.26 %

Droits TV: Canal+ veut un appel d'offres, le foot français sous pression

| AFP | 263 | Aucun vote sur cette news
Le patron de Canal+, Maxime Saada, lors de l'assemblée générale de Vivendi, le 19 avril 2018 à Paris
Le patron de Canal+, Maxime Saada, lors de l'assemblée générale de Vivendi, le 19 avril 2018 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Canal+ ne fera pas de cadeau à la Ligue pour les droits TV: la chaîne a demandé mardi un nouvel appel d'offres pour l'ensemble des matches de Ligue 1, faisant planer la menace d'une réduction encore plus drastique des revenus télévisuels des clubs.

Estimant que "la Ligue 1 a perdu beaucoup de valeur" avec la crise du Covid-19 et le retrait du diffuseur majeur Mediapro négocié en décembre, le patron de Canal+ Maxime Saada a annoncé dans un entretien au Figaro que la chaîne cryptée comptait restituer à la Ligue de football professionnel (LFP) son lot de matches (20% de la L1), souhaitant voir l'intégralité des matches remis en vente via un nouvel appel d'offres.

"Nous sommes finalement arrivés à la conclusion côté Canal+ qu'il était dans l'intérêt pour toutes les parties prenantes de passer par un appel d'offres", a indiqué Maxime Saada au quotidien, alors que selon plusieurs sources proches du dossier, la Ligue privilégiait une réattribution via un accord de gré à gré entre les deux parties.

Canal+ diffuse actuellement 20% des matches de Ligue 1, via une sous-licence signée avec beIN Sports pour un montant annuel de 330 millions d'euros. Les 80% restants sont toujours diffusés sur Téléfoot, la chaîne du groupe sino-espagnol Mediapro, même si celui-ci a négocié son retrait avec la Ligue en décembre.

Canal seule en lice ?

Un caisson et une caméra de la société espagnole Mediapro, alors diffuseur de la L1, lors du match entre Paris Saint-Germain et Lyon, le 13 décembre 2020 au Parc des Princes
Un caisson et une caméra de la société espagnole Mediapro, alors diffuseur de la L1, lors du match entre Paris Saint-Germain et Lyon, le 13 décembre 2020 au Parc des Princes ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Initialement, le contrat pour la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour le cycle 2020-24 avait battu des records, atteignant le montant annuel de 1,217 milliard d'euros, dont plus de 800 pour le seul groupe Mediapro, nouveau venu sur le marché français.

Mais depuis septembre, Mediapro a souhaité renégocier son contrat à la baisse et a fini par accepter de se retirer du marché moyennant une indemnité de 100 millions d'euros, contre la promesse de ne pas être poursuivie en justice.

Un cameraman filme la rencontre de Ligue 1 entre Sochaux et Rennes, le 1er mars 2008 au Stade Bonal à Sochaux
Un cameraman filme la rencontre de Ligue 1 entre Sochaux et Rennes, le 1er mars 2008 au Stade Bonal à Sochaux ( Jeff PACHOUD / AFP/Archives )

Canal+ a toujours martelé, depuis l'appel d'offres de 2018, que la Ligue 1 avait été surévaluée par Mediapro. En octobre, Maxime Saada avait déjà indiqué que la chaîne refuserait de "réinvestir à perte dans le football". Mardi, le dirigeant a également insisté auprès du Figaro sur le fait que Canal n'a "pas été traité correctement ces dernières années" par le foot français, entre l'appel d'offres et les reports de matches en raison des manifestations de "gilets jaunes" par exemple.

Pour la chaîne du groupe Vivendi, l'appel d'offres est un risque: en rendant ses lots, elle s'expose à repartir bredouille de la future attribution. Mais de l'avis de tous les observateurs, peu d'autres diffuseurs (RMC Sport ? Amazon ? La plateforme DAZN ?) semblent en capacité d'investir beaucoup d'argent sur le football français.

Menace d'écran noir

De plus, Canal+ dispose d'un accord avec son ancien concurrent beIN Sports, et plusieurs sources proches des négociations interrogées ces derniers jours les voyaient agir de concert sur le dossier.

Pour la LFP, qui n'avait pas réagi dans la soirée mardi, l'appel d'offres laisse entrevoir une diminution drastique des droits TV de la Ligue 1, car elle remet en jeu non seulement tous les lots de Mediapro (plus de 800 M EUR), mais aussi celui de Canal+ (330 M EUR pour deux matches par journée) qui pourrait être négocié, lui aussi, à la baisse. Maxime Saada a d'ailleurs insisté sur le fait que le prix de Canal pour ce lot s'était lui aussi "artificiellement envolé".

Surtout, cette situation fait planer la menace de "l'écran noir", à savoir des rencontres non diffusées. Selon l'accord de sortie négocié en décembre entre Mediapro et la Ligue, la chaîne Téléfoot n'était censée émettre que jusqu'au 31 janvier si aucun nouveau diffuseur n'est trouvé.

Les studios de la chaîne Téléfoot, le 18 août 2020 à Aubervilliers
Les studios de la chaîne Téléfoot, le 18 août 2020 à Aubervilliers ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Néanmoins, selon plusieurs sources proches du dossier, Téléfoot est prête à jouer les prolongations via un nouvel accord avec la Ligue. Actuellement, la chaîne propose d'ailleurs des offres à la journée ou à la semaine.

Une solution alternative similaire est aussi proposée par Maxime Saada: Canal+ se dit prête à diffuser les matches en "pay per view", un paiement à l'acte, en attendant la résolution de cet éventuel nouvel appel d'offres.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2021

Après Carrefour la semaine dernière, Danone s'apprête à faire couler beaucoup d'encre...

Publié le 19/01/2021

Arkema a annoncé un investissement dans CMC (Crackless Monomer Company), une co-entreprise entre Bostik et la société taïwanaise Cartell Chemical Co, un fournisseur majeur de solutions…

Publié le 19/01/2021

Le fonds activiste Bluebell Capital est entré au capital de Danone, révèle le magazine Challenges. Ce fonds activiste basé à Londres a acheté des actions du groupe français et adressé une…

Publié le 19/01/2021

Biophytis a l'intention de déposer aujourd'hui un document d'enregistrement au moyen du formulaire F-1 auprès de la SEC dans le cadre de son projet d'introduction en bourse d'actions ordinaires aux…

Publié le 19/01/2021

GenSight publie sa situation nette de trésorerie au 31 décembre 2020, et fait un point sur ses activités...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne