En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 793.5
+1.25 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 360.80
-0.26 %
6 701.80
+0.29 %
1.131
-0.33 %

Donald Trump inflexible, menace toujours la Chine

| Boursier | 213 | Aucun vote sur cette news

A quelques jours de la confrontation tant attendue entre Trump et Xi

Donald Trump inflexible, menace toujours la Chine
Credits Reuters

A quelques jours seulement de la confrontation tant attendue avec son homologue chinois Xi Jinping, le Président américain Donald Trump vient de casser un peu l'ambiance en confirmant vouloir taxer 200 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois importés. Ainsi, D'après des propos tenus à l'occasion d'un entretien accordé au 'Wall Street Journal', Trump entend toujours appliquer des prélèvements douaniers majorés (passant de 10% à 25%) sur 200 Mds$ d'importations chinoises. Le Président américain a jugé "hautement improbable" qu'il accède à la demande éventuelle de Pékin de reporter la mesure.

Trump a demandé par ailleurs que la Chine s'ouvre à la concurrence américaine, "seul accord possible" selon lui. En cas d'échec des discussions, le Président US envisage toujours de taxer le reste des produits chinois importés aux Etats-Unis, qui représentent environ 267 milliards de dollars de marchandises. Ces prélèvements douaniers pourraient aussi s'appliquer aux ordinateurs et aux iPhones provenant de Chine, a même assuré Trump, qui n'anticipe qu'un impact limité sur la consommation si les droits ressortent à 10%. "Cela dépendra du taux", a glissé le Président américain, à propos des taxes éventuelles sur les smartphones et ordinateurs importés.

Espoirs douchés ?

Trump et Xi semblaient pourtant encore prêts, tout récemment, à de réelles avancées. Cité par Bloomberg, Trump avait ainsi dernièrement déclaré que la Chine voulait conclure un accord. "Nous sommes très heureux de cela", avait ajouté le dirigeant américain, qui indiquait : "Je suis très préparé, je m'y suis préparé toute ma vie".

Rencontre au sommet

Les deux dirigeants, Trump et Xi, doivent se rencontrer à la fin du mois en marge du sommet du G20 en Argentine, à Buenos Aires. Washington et Pékin n'ont cessé la surenchère ces derniers mois sur le plan commercial. Ainsi, les Etats-Unis ont déjà infligé à la Chine des taxes supplémentaires portant sur 250 milliards de dollars d'importations, alors que Pékin a répliqué par des prélèvements additionnels sur 110 milliards d'imports US. Trump a même menacé de mettre en oeuvre des taxes additionnelles portant sur la totalité des importations chinoises aux USA, ce qui représente des produits d'un montant total de plus de 500 milliards de dollars.

'Very badly'

En fin de semaine dernière, Trump affirmé devant les journalistes que la Chine désirait "très méchamment" conclure un accord... Le Vice-Ministre aux Affaires étrangères, Wang Chao, a précisé pour sa part que la Chine espérait que la rencontre Xi-Trump "se déroule en douceur".

Wang Shouwen, Vice-Ministre du Commerce, a ajouté que les équipes 'commerciales' de Washington et Pékin avaient déjà été "en contact étroit". Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison Blanche, avait déjà tenu des propos comparables plus tôt ce mois, affirmant que les négociations avaient repris à tous les niveaux. Wang a également "constaté que les USA désiraient conclure un accord afin de mettre un terme aux frictions commerciales avec la Chine. Pékin entend ainsi "travailler avec les USA afin de contenir ces conflits", a affirmé le responsable, qui admet évidemment que les décisions commerciales américaines affectent la Chine, mais aussi l'Amérique et le reste du monde.

Trump inquiet du Brexit

Toujours très actif, Trump s'est aussi inquiété des conséquences du Brexit sur les relations commerciales entre les USA et le Royaume-Uni. Le Président américain a ainsi suggéré que l'accord du Brexit, très positif selon lui pour l'Europe, pourrait menacer les échanges commerciaux entre Washington et Londres. Trump craint donc que l'accord conclu entre Londres et Bruxelles ne rende le Royaume-Uni incapable de négocier un accord de libre-échange avec les USA.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 11/12/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES LES 4 ET 5 DECEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par marché   Nom…

Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…

Publié le 11/12/2018

GL Events a obtenu la gestion de l'activité événementielle de Saint-Etienne et Caen. Ainsi, dans l'agglomération de Saint-Etienne, le groupe devra gérer 3 sites événementiels à compter du 1er…