En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 786.17 PTS
-
4 792.50
-
SBF 120 PTS
3 809.47
-
DAX PTS
10 891.79
+0.33 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+1.97 %
1.140
-0.02 %

Donald Trump envisage de limoger le président de la Fed (presse)

| AFP | 504 | Aucun vote sur cette news
Le président américain, Donald Trump, dans le Wisconsin, aux Etats-Unis, le 24 octobre 2018
Le président américain, Donald Trump, dans le Wisconsin, aux Etats-Unis, le 24 octobre 2018 ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Donald Trump aurait discuté en privé de la possibilité de congédier le président de la Banque centrale, agacé par la décision mercredi de l'institution d'augmenter les taux d'intérêt, selon des médias américains, une information démentie par le biais du secrétaire au Trésor.

Sollicitée par l'AFP, la Réserve Fédérale (Fed) n'a pas souhaité commenter ces informations ou préciser si une telle démarche avait un fondement juridique.

La chaîne d'informations CNN, citant deux personnes informées de ces discussions, avait indiqué que Donald Trump aurait commencé à sonder ses conseillers sur la légalité d'une telle démarche qui provoquerait sans aucun doute des remous sur les marchés du monde entier.

Mais dans des tweets, Steven Mnuchin a indiqué avoir parlé au président républicain qui lui a tenu les propos suivants: "Je suis en désaccord complet avec la politique de la Fed. Je pense que relever les taux d'intérêt (...) est une chose absolument terrible à faire en ce moment, en particulier à la lumière de négociations commerciales importantes qui sont en cours, mais je n'ai jamais suggéré de congédier le président Jay Powell et je ne crois pas avoir le droit de le faire".

Le texte fondateur de la Réserve fédérale (Reserve Federal act) n'est pas très explicite sur le sujet. Dans la section 10.2, il fait référence à un éventuel départ anticipé des membres du comité à la discrétion du président, sans expliciter pour autant dans quelles circonstances exactes un tel départ pourrait intervenir.

Wall Street a enregistré cette semaine son pire plongeon hebdomadaire depuis 2008, remuée notamment par la hausse des taux d'intérêt, la menace de blocage partiel des administrations à Washington --qui s'est concrétisée samedi et va se prolonger au-delà de Noël-- ainsi que par la guerre commerciale et la perspective d'un ralentissement économique aux Etats-Unis.

L'hôte de la Maison Blanche ne cesse de critiquer la Fed, sortant de la réserve habituelle des présidents de ne pas commenter les décisions de l'institution afin de respecter son indépendance.

Cette semaine, il avait estimé que si la Banque centrale venait à augmenter ses taux, ce serait une "erreur". Mais le comité monétaire de la Fed a fait fi des pressions et des mises en garde du président, en relevant ses taux.

Une tentative de mettre fin au mandat de Jerome Powell serait inédite et serait une attaque directe contre l'indépendance de la puissante Banque centrale qui joue un rôle majeur pour la première économie de la planète.

Plus que centenaire, la Fed est la Banque centrale la plus puissante au monde et a pour double mission de maîtriser l'inflation et le plein emploi.

En octobre, Donald Trump avait assuré qu'il ne comptait pas limoger Jerome Powell mais en novembre, ses critiques étaient reparties de plus belle. Il avait alors déclaré qu'il était "plus que mécontent" de son choix de l'avoir nommé pour remplacer Janet Yellen.

Jerome Powell, ancien avocat et banquier d'affaires, a pris ses fonctions de 16e président de l'institution au début du mois de février. Son mandat est pour une durée de quatre ans renouvelable.

Avant cela, M. Powell a aussi été un haut responsable du Trésor sous la présidence de George H.W. Bush (1989-1993) et a été nommé en 2012 gouverneur de la Banque centrale par le président démocrate Barack Obama.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2019

  JCDecaux remporte un nouveau contrat de mobilier urbain publicitaire analogique et digital pour 11 ans à Rotterdam     Paris, le 15 janvier 2019 - JCDecaux SA (Euronext…

Publié le 15/01/2019

Ce brevet renforce la propriété intellectuelle mondiale de Tedopi en immuno-oncologie...

Publié le 15/01/2019

Communiqué financier Tremblay-en-France, le 15 janvier 2019 Aéroports de Paris SA   Aéroports de Paris SA prend acte du refus d'homologation de ses tarifs de redevances…

Publié le 15/01/2019

Le groupe se prépare à accélérer son développement  et à déployer son offre pour l'Industrie 4.0   Paris, le 15 janvier 2019 - Lectra renforce son Comité…

Publié le 15/01/2019

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…