Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 783.41 PTS
-2.28 %
5 785.5
-2.14 %
SBF 120 PTS
4 450.34
-2.31 %
DAX PTS
12 284.19
-1.97 %
Dow Jones PTS
29 590.41
-1.62 %
11 311.24
-1.66 %
0.969
-1.47 %

Donald Trump défend son Mur (d'acier) depuis le Bureau Ovale

| Boursier | 1257 | Aucun vote sur cette news

Alors que le shutdown administratif se poursuit outre-Atlantique

Donald Trump défend son Mur (d'acier) depuis le Bureau Ovale
Credits Reuters

Donald Trump a donc effectué comme prévu hier soir son (court) discours 'à la Nation', depuis le bureau ovale de la Maison Blanche. Le Président américain avait promis de s'adresser aux Américains "à propos de la crise Humanitaire et de Sécurité Nationale" à la frontière avec le Mexique. C'est donc chose faite, et Trump a comme prévu exhorté une fois de plus le clan démocrate à accepter le financement de son fameux 'Mur' à la frontière avec le Mexique, à l'occasion de cette intervention de moins de dix minutes.

"Les gens ne bâtissent pas des murs parce qu'ils détestent ceux qui sont à l'extérieur, mais parce qu'ils aiment ceux qui se trouvent à l'intérieur", a lancé Trump hier, demandant 5,7 milliards de dollars pour le financement de son projet. "C'est une crise humanitaire, une crise du coeur et une crise de l'âme", a aussi affirmé le Président US à propos de l'immigration illégale, la frontière sud étant selon lui une porte d'entrée pour le trafic de drogue.

C'est rappelons-le sur ce "Mur" (ou... cette "Barrière d'Acier") qu'achoppent pour l'heure les négociations avec le Congrès... Les Démocrates Nancy Pelosi et Chuck Schumer avaient demandé quant à eux un temps de parole équivalent à celui du Président sur ce sujet. Ils ont dénoncé l'attitude de Trump, qui prendrait selon eux les Américains en otage en agitant le spectre de la crise humanitaire et migratoire. Schumer a estimé que les Etats-Unis devaient être symbolisés par la Statue de la liberté, plutôt que par un mur de 9 mètres de haut. Les démocrates jugent le mur coûteux et contestent la moralité du projet.

Demain, Trump se rendra justement à la frontière avec le Mexique, bien décidé à constater sur le terrain la 'véracité' de ses affirmations récurrentes à propos de l'afflux de migrants et de la fameuse 'crise de sécurité'.

Dimanche, Trump avait semblé plus nuancé sur la question, sans doute pour parvenir enfin à un compromis avec le Congrès afin de mettre un terme au 'shutdown' administratif partiel aux Etats-Unis - qui bloque un quart des administrations depuis le 22 décembre 2018.

Alors que débutait la troisième semaine de shutdown, Trump avait fait état sur Twitter d'une "réunion productive" du vice-président Mike Pence et de son groupe avec des représentants de Chuck Schumer (sénateur démocrate de l'Etat de New York au Congrès et chef du groupe démocrate au Sénat) et de Nancy Pelosi (nouvelle présidente - ou 'house speaker' - de la Chambre des représentants). "De nombreux détails à propos de la Sécurité aux Frontières ont été discutés", assurait alors Trump. "Nous envisageons désormais une Barrière d'Acier plutôt que du béton", avait même indiqué le Président américain, selon lequel "c'est à la fois plus solide & moins envahissant". Trump semblait satisfait de cette "bonne solution", d'autant que la fameuse barrière d'acier devait être "construite aux Etats-Unis". Hier soir, Trump a expliqué que cette idée de barrière d'acier venait des démocrates.

Le bras de fer se poursuit donc pour l'heure entre Trump et les démocrates sur la question du shutdown et du mur. Les interventions du Président américain et des leaders démocrates n'ont guère fait progresser les discussions. Les arguments de Trump n'ont pas évolué, et l'opposition démocrate demeure donc tenace. Un compromis budgétaire ne semble donc toujours pas à l'ordre du jour...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/09/2022

Le chancelier allemand Olaf Scholz (g) reçu par le prince héritier Mohammed ben Salmane, le 24 septembre 2022 à Jeddah, en Arabie saoudite ( BANDAR AL-JALOUD / Saudi Royal Palace/AFP )Le…

Publié le 24/09/2022

Des déplacés ukrainiens de régions sous contrôle russe, votent à un référendum d'annexion par la Russie, à Rostov-sur-le-Don, en Russie, le 24 septembre 2022 ( STRINGER / AFP )En pleine…

Publié le 24/09/2022

Giorgia Meloni, dirigeante du parti d'extrême droite italien Fratelli d'Italia, lors d'un discours de fin de campagne à Naples en Italie le 23 septembre 2022 ( Andreas SOLARO / AFP )L'extrême…

Publié le 24/09/2022

Le pape François signe le "Pacte pour une Nouvelle Economie" à Assise, dans le centre de l'Italie, le 24 septembre 2022 ( Tiziana FABI / AFP )Le pape François a signé samedi à Assise, dans le…

Publié le 24/09/2022

Le vigneron Jean-Baptiste Duquesne à Saint-Pierre-de-Mons le 15 septembre 2022 ( ROMAIN PERROCHEAU / AFP )Finie "la bouteille des grands-parents servie lors des repas du dimanche". Dans le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2022

Vetoquinol, laboratoire spécialisé dans la santé animale, a souhaité apporter quelques compléments sur la stratégie mise en œuvre et ses perspectives. Les deux précédents plans stratégiques…

Publié le 23/09/2022

Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires d'Augros Cosmetic Packaging s'élève à 10,20 millions d'euros, contre 7,71 millions d'euros au premier semestre 2021, soit une hausse de 32%. Cette…

Publié le 23/09/2022

Suite à la téléconférence organisée le 15 septembre 2022 pour présenter ses résultats semestriels Vetoquinol souhaite apporter quelques compléments...

Publié le 23/09/2022

Le constructeur ferroviaire Alstom a été choisi par APS Holding et l’agglomération de Padoue pour fournir les nouvelles rames de tramways Translohr qui circuleront sur « SMART », le futur…

Publié le 23/09/2022

Aures Technologies Le spécialiste des solutions matérielles pour le point de vente et les bornes interactives dévoilera ses résultats du premier semestre. Cabasse GroupLe spécialiste de l'univers…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE