En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Distribution de la presse: Presstalis envisage de supprimer 200 à 300 postes

| AFP | 305 | Aucun vote sur cette news
Photo prise le 3 juillet 2012 à Paris, du siège social de Presstalis
Photo prise le 3 juillet 2012 à Paris, du siège social de Presstalis ( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )

Le distributeur de journaux Presstalis, en grande difficulté, envisage de supprimer 200 à 300 postes, soit jusqu'à un quart de ses effectifs, a annoncé sa nouvelle PDG Michèle Benbunan, dans un entretien aux Echos à paraître mercredi.

"Nous allons proposer un plan de sauvegarde de l’emploi qui pourrait concerner entre 200 et 300 personnes (environ la moitié sur la messagerie Presstalis et la moitié sur ses dépositaires) sur un total de 1.200", a précisé la dirigeante.

Ce plan "se fera à des conditions moins favorables que ce qu’on a pu voir dans le passé car nous n’avons plus les moyens", et son coût "devrait se situer en dessous des 25 millions d’euros", ajoute Mme Benbunan, qui a pris les rênes du groupe fin 2017.

"Ces mesures sont nécessaires pour un retour à l’équilibre de Presstalis fin 2019. Nous espérons dégager à cette date 15 millions d’euros de surplus. Simplifier le réseau peut avoir beaucoup d’impact", indique la dirigeante, qui dit prévoir dans le cadre du plan de restructuration qu'elle prépare depuis décembre la cession de neuf dépôts en régions, pour "se recentrer sur la distribution dans les grandes villes de province".

Méconnu du grand public, Presstalis (les ex-Nouvelles messageries de la presse parisienne ou NMPP) est le premier distributeur de la presse au numéro en France, et achemine 4.000 titres jusqu'à 25.000 points de vente sur tout le territoire.

Sauvé in extremis de la faillite fin 2012 par ses actionnaires éditeurs et l'Etat, moyennant plusieurs dizaines de millions d'euros d'argent public, et malgré une énième restructuration engagée en 2013, le groupe Presstalis se trouve de nouveau au bord du gouffre, sur fond de chute continuelle des ventes en kiosque.

Des discussions sont en cours depuis plusieurs semaines entre le groupe, les éditeurs de presse (qui sont actionnaires du groupe, via des structures coopératives) et l'Etat pour mettre au point un plan de sauvetage.

A ce propos, dans son entretien aux Echos, Mme Benbunan confirme le chiffrage de ce plan de sauvetage, qu'elle avait déjà annoncé lors d'une récente audition au Sénat, soit un total de 190 millions d'euros. "L’Etat pourrait être disposé à avancer environ la moitié de cette somme sous la forme d’un prêt. Il reviendrait aux éditeurs de financer l’autre partie", a-t-elle indiqué au journal.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…