En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 791.87 PTS
-3.94 %
5 752.00
-4.56 %
SBF 120 PTS
4 591.43
-3.74 %
DAX PTS
13 035.24
-4.01 %
Dow Jones PTS
27 960.80
-3.56 %
9 079.63
-3.89 %

Distribution de la presse: Presstalis doit encore se restructurer (Riester)

| AFP | 343 | Aucun vote sur cette news
Kiosque à journaux parisien le 9 septembre 2005
Kiosque à journaux parisien le 9 septembre 2005 ( HOCINE ZAOURAR / AFP/Archives )

Le distributeur de journaux Presstalis, qui avait bénéficié d'un énième plan de sauvetage il y a deux ans, doit de nouveau se restructurer et risque de devoir réduire encore ses effectifs, a déclaré vendredi le ministre de la Culture Franck Riester, sur CNews.

En mars 2018, le tribunal de commerce de Paris avait validé un plan de redressement qui a conduit à la suppression de 230 postes, soit le quart des effectifs du groupe, principal distributeur de journaux et magazines en France. L'Etat a contribué au financement de ce plan via un prêt de 90 millions d'euros sur 5 ans.

Mais le groupe (ex-NMPP) se retrouve de nouveau en difficultés depuis la fin 2019, du fait notamment de la baisse continue des ventes en kiosques, au point que l'Arcep, gendarme des télécoms et nouveau régulateur de la distribution de la presse, a dû bloquer pendant 6 mois les demandes de journaux souhaitant quitter la messagerie, afin d'éviter une hémorragie financière.

Et des discussions sont en cours, notamment sous l'égide du CIRI, la cellule de Bercy qui accompagne les entreprises en difficulté, pour trouver des solutions à cette nouvelle crise que traverse Presstalis sur fond de dissensions entre quotidiens et magazines, qui sont ses actionnaires indirects.

"Ça fait des années que cette société, Presstalis, réduit ses effectifs, se transforme, se réorganise pour baisser ses coûts. Mais effectivement ça continue de s'accentuer, la baisse de la distribution de la presse écrite", a commenté Franck Riester, interrogé sur ce dossier.

"On discute beaucoup avec les dirigeants de Presstalis, avec les actionnaires que sont les éditeurs de presse (...), pour voir de quelle manière on peut transformer encore cette entreprise pour lui permettre d'être viable économiquement, et donc permettre de continuer à assurer la distribution de la presse écrite partout en France", a-t-il ajouté.

Le ministre a évoqué de possibles nouvelles réductions d'effectifs, sans cependant confirmer des informations de presse évoquant un scénario "drastique", dans lequel plus de 700 postes sur 905 seraient supprimés.

"Il y a effectivement la nécessité de restructurer industriellement et peut-être supprimer des emplois", s'est-il contenté de commenter.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/02/2020

Le procureur de la République de Nanterre a ouvert une information judiciaire pour "des faits commis au détriment du Groupe"...

Publié le 24/02/2020

Kristelle Wauters intègre le Comité managérial et rapporte à Vincent Ravat, Directeur général...

Publié le 24/02/2020

Le chiffre d'affaires du Groupe Ymagis au 4e trimestre confirme les tendances des 9 premiers mois...

Publié le 24/02/2020

Anevia nomme Alexandre Nitu en Qualité de Vice-Président Opérations Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution en OTT et IPTV de la...

Publié le 24/02/2020

Kristelle Wauters rejoint Mercialys au poste de Directrice des opérations immobilières, en charge de la Direction commerciale, de la Direction de...