En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Diffusion des chaînes gratuites: Orange poursuit TF1

| AFP | 373 | Aucun vote sur cette news
L'opérateur Orange a engagé des poursuites contre TF1 devant le tribunal de Commerce pour
L'opérateur Orange a engagé des poursuites contre TF1 devant le tribunal de Commerce pour "abus de position dominante" ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Orange a engagé des poursuites contre TF1 devant le tribunal de Commerce, nouvel épisode d'un conflit sur la diffusion des chaînes gratuites, a indiqué mardi à l'AFP une source proche du dossier, confirmant des informations publiées par Les Echos.

L'opérateur a assigné TF1 la semaine dernière pour "abus de position dominante" dans la télévision et la publicité, selon le quotidien économique.

TF1 a entamé depuis la fin 2016 un bras de fer avec les opérateurs pour qu'ils partagent les revenus issus de la diffusion par internet de ses chaînes qui étaient jusque là fournies gratuitement par le groupe de télévision -TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI-, et a menacé de suspendre leur diffusion s'ils n'obtempéraient pas.

TF1 a dans un premier temps envoyé des courriers aux opérateurs et à Canal+ (qui diffuse ses chaînes via l'application Canalplay), les sommant de suspendre la diffusion de ces chaînes en OTT ("over the top"), c'est-à-dire leur visionnage via internet sur les ordinateurs et les terminaux mobiles.

Mais cet ultimatum n'a pas été suivi d'effet pour l'instant. Orange continue ainsi à diffuser les chaînes de TF1 sur ces terminaux alors que le groupe de télévision lui a demandé de couper le signal OTT à compter de début juillet.

Faute de progrès dans ces négociations, TF1 pourrait ensuite demander aux opérateurs de suspendre la diffusion de ses chaînes sur leur box.

Alors que ces négociations durent depuis plusieurs mois, des opérateurs ont dit leurs réticences face à ce nouveau modèle économique souhaité par TF1, soulignant notamment que le groupe de télévision privé bénéficiait gratuitement de fréquences de diffusion sur la TNT, au contraire des opérateurs télécoms.

Le patron d'Orange Stéphane Richard avait indiqué en avril être prêt à payer TF1 pour des services supplémentaires, comme la possibilité de recommencer un programme au début. Mais le groupe de télévision n'a fait aucune proposition concrète en ce sens, selon une source proche de l'opérateur.

TF1 voit avec inquiétude une partie de son chiffre d'affaires publicitaire s'évaporer alors que près de la moitié des foyers français regardent désormais la télévision via les box des opérateurs. Les nouvelles fonctionnalités comme le magnétoscope numérique ou les fonctions "pause" et "accélérer" permettent ainsi aux téléspectateurs de regarder les programmes en différé sans publicité.

Dans le même temps, les opérateurs comme Orange et SFR se renforcent dans les contenus en investissant dans les séries et les droits sportifs venant concurrencer les groupes de télévision historiques sur leur propre marché.

TF1 voudrait obtenir une centaine de millions d'euros par an pour la diffusion de ses chaînes par les opérateurs télécoms, selon des informations de presse.

Orange s'est refusé à tout commentaire sur le sujet, de même que TF1.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…