En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 101.85 PTS
-
5 069.00
-
SBF 120 PTS
4 078.82
-
DAX PTS
11 472.22
-
Dowjones PTS
25 286.49
-0.40 %
6 830.91
+0.03 %
1.130
+0.08 %

Dieselgate: Volkswagen visé par une 1ère action groupée de clients allemands

| AFP | 340 | Aucun vote sur cette news
Le logo de Volkswagen (VW) à Wolfsburg, en Allemagne, le 9 novembre 2015
Le logo de Volkswagen (VW) à Wolfsburg, en Allemagne, le 9 novembre 2015 ( John MACDOUGALL / AFP/Archives )

Volkswagen fait l'objet depuis jeudi matin de la toute première action en justice groupée de consommateurs en Allemagne, selon une procédure créée suite au scandale des moteurs truqués par le géant de l'automobile.

L'association allemande de consommateurs VZBV a annoncé avoir transmis la requête cette nuit au tribunal de Brunswick, à quelques kilomètres du siège historique de Volkswagen à Wolfsburg. Le groupe automobile est accusé d'avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître le véhicule moins polluant qu'il ne l'est en réalité.

"Volkswagen a fraudé et doit dédommager ses clients", estime Klaus Müller, président du VZBV, cité dans un communiqué.

Le dépôt de la requête intervient le jour de l'entrée en vigueur d'une loi permettant ce type de recours, et deux mois avant la prescription des faits relevant du "dieselgate", cette vaste opération de falsification de résultats de tests de pollution avouée par le constructeur en 2015.

Rien que pour VW, "jusqu'à deux millions de consommateurs pourraient profiter" de cette action collective à l'allemande, a estimé mercredi la ministre allemande de la Justice, Katarina Barley, dans un entretien au quotidien Handelsblatt.

- Volkswagen résiste -

Le groupe a insisté que la plainte est "infondée". "Toutes nos voitures sont techniquement sûres, en état de marche et autorisées à rouler sans restrictions" en Allemagne, estime Volkswagen, qui n'a pas eu jusqu'ici à dédommager ses clients allemands.

Un test d'émission réalisé sur une véhicule diesel Volkswagen, à Ludwigsburg, au sud-ouest de l'Allemagne, le 7 août 2017
Un test d'émission réalisé sur une véhicule diesel Volkswagen, à Ludwigsburg, au sud-ouest de l'Allemagne, le 7 août 2017 ( THOMAS KIENZLE / AFP/Archives )

"Ils nous ont pris pour des imbéciles", s'emporte auprès de l'AFP Christian Säfken, propriétaire d'un véhicule truqué et qui "pense rejoindre la procédure groupée pour montrer qu'en tant que consommateurs, on ne se laisse plus faire".

Jusqu'au dieselgate, la loi allemande ne prévoyait pas de procédures groupées de consommateurs.

"C'est une avancée importante", explique Ralf Stoll, avocat du VZBV, car jusque-là "beaucoup de clients avaient peur des frais de justice" engendrés par une plainte individuelle.

Les nouvelles procédures ne sont pas comparables aux actions collectives pratiquées aux Etats-Unis mais permettent d'apporter une réponse unique à plusieurs litiges.

Concrètement, si la plainte est jugée recevable, les clients s'estimant concernés pourront s'enregistrer gratuitement auprès de la justice avant que le tribunal de Brunswick ne détermine si VW a ou non commis une faute.

En cas de condamnation de VW, chaque consommateur enregistré devra ensuite faire valoir ses droits individuellement.

Mme Barley s'est cependant dit optimiste jeudi qu'en cas de condamnation, Volkswagen proposera une résolution à amiable.

"S'il y a un jugement de principe disant qu'il faut payer (...) ce serait une folie de s'engager dans tous les litiges individuellement", a-t-elle déclaré à la télévision publique.

Les moteurs truqués Volkswagen
Les moteurs truqués Volkswagen ( AFP / AFP )

M. Stoll s'attend à ce que "plusieurs dizaines de milliers de personnes" au moins rejoignent la procédure, alors que quelque 26.000 plaintes individuelles ont aussi été déposées en Allemagne.

- Gants de boxe -

En trois ans, le scandale a coûté plus de 28 milliards d'euros en rappels de véhicules et procédures judiciaires au géant de l'automobile, qui a admis avoir truqué 11 millions de voitures.

Mais la majorité de cette somme a été versée aux Etats-Unis, où Volkswagen a non seulement remboursé près d'un demi-million de clients mais aussi payé jusqu'à 10.000 dollars de dommages et intérêts.

En Allemagne, VW a dû payer seulement deux amendes pour un total de 1,8 milliards d'euros. Et il n'a proposé à ses clients que des mises à jour de logiciels, refusant des réparations à grande échelle ou le rachat des voitures.

Ces véhicules ont depuis perdu une partie considérable de leur valeur, tandis que de nombreux diesels sont menacés d'interdiction de circulation dans des dizaines de villes allemandes en raison du non-respect des normes antipollution.

Le constructeur est aussi engagé dans un premier procès intenté par des actionnaires s'estimant lésés et qui réclament près de 9 milliards d'euros.

Pour les associations de consommateurs, le gouvernement allemand s'est longtemps efforcé de protéger une entreprise stratégique en limitant les moyens d'action des clients, mais cela va désormais changer.

"Volkswagen se souviendra du 1er novembre comme le jour où les gants de boxe des défenseurs des consommateurs ont succédé aux gants de velours des politiques", lâche Klaus Müller, président de la VZBV, selon l'agence DPA.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2018

Cette récompense intervient 2 ans après la distinction en tant qu'"Honoree" du miroir connecté Ekko...

Publié le 13/11/2018

Le résultat net part du Groupe s'élève à 52,4 ME (37,1 ME au 30 septembre 2017)...

Publié le 13/11/2018

Eurazeo PME signe un accord d'exclusivité en vue de la cession de sa participation majoritaire au capital de Vignal Lighting Group Eurazeo PME,...

Publié le 13/11/2018

Les batteries lithium-ion à dominante silicium développées par la société Enevate offrent des capacités de charge ultrarapide, une haute densité énergétique et une sécurité renforcée...

Publié le 13/11/2018

Cette décision fait suite à l'avis du Haut Comité de Gouvernement d'Entreprise...