5 265.95 PTS
+0.46 %
5 249.50
+0.36 %
SBF 120 PTS
4 192.26
+0.00 %
DAX PTS
12 569.17
+0.00 %
Dowjones PTS
22 412.59
+0.21 %
5 973.60
+0.00 %
Nikkei PTS
20 347.48
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Dieselgate: la Commission européenne ouverte à l'idée d'une agence supranationale de contrôle

| AFP | 80 | Aucun vote sur cette news
La commissaire européenne à l'Industrie Elzbieta Bienkowska, le 13 janvier 2016 à Bruxelles
La commissaire européenne à l'Industrie Elzbieta Bienkowska, le 13 janvier 2016 à Bruxelles ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

La Commission européenne, jusqu'ici très réfractaire, s'est dite "ouverte" mercredi, devant les députés européens à Strasbourg, à l'idée d'une agence européenne de surveillance du marché automobile, en réponse au scandale des moteurs truqués de Volkswagen.

"Je suis ouverte à une agence européenne. Peut-être ai-je eu tort sur le sujet", a reconnu la commissaire à l'Industrie Elzbieta Bienkowska lors d'un débat sur la réponse européenne au "Dieselgate" deux ans après l'éclatement du scandale.

En septembre 2015, Volkswagen avait reconnu l'utilisation dans quelque 8 millions de véhicules en Europe d'un logiciel permettant de faire passer les moteurs pour bien moins polluants qu'ils ne l'étaient en réalité lors de tests d'homologation.

Lors du débat en plénière mercredi, mené à l'initiative du groupe Verts, les eurodéputés ont une nouvelle fois mis la Commission sur la sellette.

"Il est inacceptable que deux ans après le scandale sur les émissions polluantes du secteur automobile, les pouvoirs publics n'aient pris aucune mesure concrète pour protéger la santé des Européens ni dédommager les consommateurs", a déploré la député française Karima Delli (Verts).

Cette dernière a exhorté la Commission à exiger des États membres "qu'ils organisent le rappel des véhicules" et à leur fournir "la liste des interventions techniques nécessaires à la mise en conformité des voitures diesel en circulation".

Mme Bienkowska a admis que les discussions sur une réforme des procédures d'homologation de véhicules dans l'UE avançaient "bien trop lentement". Un "trilogue" est en cours entre la Commission et les deux colégislateurs européens, le Parlement et le Conseil (qui représente les Etats membres).

La Commission veut obtenir la possibilité d'infliger directement des amendes à des constructeurs ayant enfreint la législation européenne, en cas d'absence d'intervention d'un Etats membre. La révision proposée permettrait aussi d'effectuer des contrôles spontanés sur des véhicules en circulation.

La responsabilité des contrôles et de la surveillance des marchés incombent actuellement aux 28 autorités nationales.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2017

Le conseil d'administration de Total, réuni le 20 septembre 2017, a décidé la mise en distribution d'un premier acompte au titre de l'exercice 2017, d'un montant de 0,62 euro par action,…

Publié le 21/09/2017

Coheris a réalisé au premier semestre 2017 un résultat net de 0,35 million d'euros, en repli de 18,6% en raison d'un attentisme fort des clients et d'un effet de base défavorable. Le résultat…

Publié le 21/09/2017

JCDecaux, qui sera présent au Tribunal de grande instance de Nanterre le 3 octobre dans le dossier Vélib', a assuré à AOF que "le transfert automatique des contrats de travail des salariés est…

Publié le 21/09/2017

Abivax a accusé au premier semestre 2017 une perte nette de 5,5 millions d'euros, contre une perte nette de 8,3 millions au premier semestre 2016. La biotech spécialisée dans le traitement contre…

Publié le 21/09/2017

Ecoslops, entreprise technologique innovante produisant du carburant et du bitume léger à partir de résidus d'hydrocarbures issus du transport maritime, a déposé le dossier de demande…

CONTENUS SPONSORISÉS