En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 409.43 PTS
-0.36 %
5 410.50
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 333.74
-0.30 %
DAX PTS
12 561.02
+0.16 %
Dowjones PTS
25 041.47
+0.09 %
7 356.23
-0.27 %
Nikkei PTS
22 597.35
-

Diesel: l'UE surveillera les logiciels promis par l'industrie automobile

| AFP | 295 | Aucun vote sur cette news
Les constructeurs automobiles ont promis de rappeler à leur frais 5,3 millions de véhicules diesel en Allemagne d'ici fin 2018
Les constructeurs automobiles ont promis de rappeler à leur frais 5,3 millions de véhicules diesel en Allemagne d'ici fin 2018 ( David Paul Morris / Getty Images North America/Getty Images/AFP/Archives )

La Commission européenne a promis jeudi d'étudier de près le fonctionnement des logiciels adaptés pour les moteurs diesel, promis par l'industrie automobile allemande pour faire baisser leurs émissions polluantes à l'issue d'un forum tenu la veille à Berlin.

"Nous saluons les efforts du gouvernement allemand et de l'industrie visant à rétablir enfin la confiance des consommateurs et à améliorer la santé publique à la suite du scandale des émissions (de gaz polluants, ndlr) automobiles", a déclaré Vanessa Mock, une porte-parole de la Commission, lors d'un point de presse à Bruxelles.

Un grand forum national sur le diesel, vilipendé depuis la révélation des manipulations du groupe Volkswagen il y a deux ans, avait été organisé mercredi dans la capitale allemande pour lui venir au secours. Tous les constructeurs en Allemagne, Volkswagen et ses marques Audi et Porsche, Daimler (Mercedes-Benz), BMW mais aussi Opel et l'Américain Ford, y ont assisté.

Les constructeurs ont promis de rappeler à leurs frais 5,3 millions de véhicules diesel en Allemagne d'ici fin 2018, avec l'objectif imposé de réduire de 30% les émissions d'oxyde d'azote (NOx) par une mise à jour logicielle.

"Nous chercherons à savoir si la mise à jour proposée du logiciel sera suffisante pour réduire les émissions de NOx en-deçà des seuils existants", a commenté Mme Mock.

Des véhicules neufs dans l'usine Volkswagen d'Emden, en Allemagne, le 30 septembre 2015
Des véhicules neufs dans l'usine Volkswagen d'Emden, en Allemagne, le 30 septembre 2015 ( INGO WAGNER / DPA/AFP/Archives )

Volkswagen, numéro un mondial de l'automobile, avait reconnu en septembre 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur qui faussait les contrôles de ses émissions polluantes. Les soupçons se sont étendus depuis à l'ensemble de l'industrie.

Le contexte est encore alourdi par la révélation de soupçons de cartel entre constructeurs allemands, qui aurait selon l'hebdomadaire Spiegel jeté les bases de cette manipulation.

"Il faut épargner aux consommateurs les coûts additionnels et autres effets contraires possibles en termes de consommation de carburant et de durée de vie des véhicules", a par ailleurs insisté la porte-parole de l'exécutif européen.

Les industriels font face à des menaces d'interdiction du diesel, qui équipe la moitié des véhicules européens, dans certaines grandes villes comme Stuttgart ou Munich en Allemagne.

Dans le reste de l'Europe, Londres, la France, la Norvège par exemple, ont déjà fait part de leur volonté de bannir les véhicules à moteur diesel, et essence, dans les décennies à venir, au profit de l'électrique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 16/07/2018

"Ces partenariats sont construits en conformité avec les règles du droit de la concurrence", assure Carrefour...

Publié le 16/07/2018

Communiqué de presse                                                                            …

Publié le 16/07/2018

    Communiqué financier     Chiffre d'affaires 1er semestre 2018 : 94,8 MEUR Activité récurrente en hausse de 6,3% Priorité aux marges       Reims, le 16 juillet…

Publié le 16/07/2018

  NEOLIFE ANNONCE LE PRINCIPE D'UNE EMISSION ET DE L'ATTRIBUTION GRATUITE DE BSA A SES ACTIONNAIRES     NEOLIFE® (Euronext Growth : FR0011636083 - ALNLF), acteur…