En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 799.87 PTS
-1.11 %
4 762.5
-1.72 %
SBF 120 PTS
3 812.18
-1.18 %
DAX PTS
10 772.20
-0.86 %
Dowjones PTS
23 703.10
-1.65 %
6 478.26
-1.77 %
1.135
+0.45 %

Devises : la dette italienne pénalise l'euro

| Boursier | 215 | Aucun vote sur cette news

La monnaie unique européenne s'est affaiblie vendredi pour la deuxième journée, tandis que les taux italiens ont flambé. Le gouvernement italien s'est accordé sur un déficit public supérieur aux attentes des marchés pour son budget 2019.

Devises : la dette italienne pénalise l'euro
Credits Reuters

L'euro a poursuivi son recul, vendredi, pour la deuxième séance, alors que le dollar a profité de la hausse des taux de la Fed et d'indicateurs solides pour l'économie outre-Atlantique. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à 6 devises de référence (euro, livre sterling, franc suisse, dollar canadien, yen et couronne suédoise), a progressé vendredi 0,3% à 95,16 points (après +0,8% jeudi).

A l'inverse, l'euro a encore reculé de 0,3% à 1,1607$, portant son recul à plus de 1% en deux jours, au lendemain de l'adoption par le gouvernement italien d'un budget 2019 en déficit supérieur aux attentes, à 2,4% du PIB. Ce chiffre correspond aux exigences du Mouvement 5 étoiles (M5S, anti-système) et de la Ligue (extrême droite), qui entendent financer ainsi leurs promesses de campagne. Le ministre de l'Economie Giovanni Tria souhaitait de son côté un chiffre inférieur, fixé à 2% du PIB.

Les marchés financiers européens ont réagi négativement vendredi face à cette décision du gouvernement italien de laisser quelque peu "filer" son déficit. L'indice boursier italien MIB a chuté de 3,7%, et sur les marchés obligataires, le rendement de la dette italienne à 10 ans à flambé de 26 points de base à 3,14%, dans la crainte d'une dégradation de la note de la dette italienne par les agences de notation. L'indice EuroStoxx 50 a cédé 1,47%.

Salvini et Di Maio se félicitent d'une "journée historique" pour l'Italie

S'il reste inférieur à la barre supérieure des 3% de déficits exigés par Bruxelles, le chiffre de 2,4% est très supérieur au 0,8% sur lequel s'était engagé le précédent gouvernement de centre-gauche italien... Pour sa part, Giovanni Tria plaidait pour un compromis qui aurait permis d'éviter les frictions avec la Commission européenne et d'apaiser les marchés financiers, mais ce sont finalement M5S et la Ligue de Matteo Salvini qui ont obtenu gain de cause.

Matteo Salvini, également ministre de l'Intérieur, s'est félicité jeudi soir dans un communiqué, se disant "pleinement satisfait des objectifs atteints". Luigi di Maio, le leader de M5S et ministre du Développement économique, a de son côté écrit sur sa page Facebook qu'"aujourd'hui est une journée historique! Aujourd'hui, l'Italie a changé". "Nous rendons leur avenir à 6,5 millions d'Italiens qui jusqu'à aujourd'hui ont vécu dans des conditions de pauvreté et ont été complètement ignorés", s'est-il félicité.

Une rencontre prévue lundi entre Pierre Moscovici et Giovanni Tria

Du côté de Bruxelles, le ton était nettement moins satisfait vendredi... Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a estimé que le budget italien "paraît hors des clous" des règles européennes, et a rappelé que ces règles "doivent être respectées".

A environ 132% de son PIB, l'Italie affiche le ratio d'endettement le plus élevé de la zone euro après la Grèce. Pierre Moscovici, qui avait qualifié il y a dix jours l'Italie de "problème" de la zone euro, souhaite désormais discuter avec les autorités italiennes, notamment avec le ministre modéré des Finances, Giovanni Tria, qu'il rencontrera lundi.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

  ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 17/12/2018

Saint-Gobain a finalisé l’acquisition de SIG RoofSpace Solutions (« RoofSpace ») au Royaume- Uni. Cette acquisition complète le portefeuille de produits du groupe dans ce pays et y accélère…

Publié le 17/12/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 17/12/2018

Carmat et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) ont signé un accord de prêt d’un montant de 30 millions d'euros, soutenu par le Fonds européen pour les investissements stratégiques…

Publié le 17/12/2018

Les actionnaires d’Itesoft ont adopté à la majorité le versement d’un dividende de 0,163 euro par action. Sa mise en paiement interviendra le 21 décembre et la date de détachement de ce…