5 493.99 PTS
+0.00 %
5 510.5
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 394.22
-
DAX PTS
13 183.96
-
Dowjones PTS
26 115.65
+1.25 %
6 810.28
+0.00 %
Nikkei PTS
23 763.37
-0.44 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Devises : la crise catalane stoppe l'ascension de l'euro

| Boursier | 48 | Aucun vote sur cette news

Le cours de la devise européenne a reculé vendredi. Le nouveau succès des autonomistes lors des élections régionales catalanes est un revers pour le gouvernement central de Madrid.

Devises : la crise catalane stoppe l'ascension de l'euro
Credits Reuters

Après avoir signé un gain supérieur à 1% face au dollar en quelques séances, l'euro s'est replié vendredi sous l'effet de la résurgence de la crise catalane. Les élections régionales organisées jeudi ont en effet donné une nouvelle fois la majorité absolue aux partis autonomistes, qui détiendront 70 des 135 sièges au parlement catalan.

Vendredi, l'euro est tombé en séance jusqu'à 1,1817$ (-0,4%) avant de réduire ses pertes en fin de journée, pour finir autour de 1,1848$ (-0,16%).

La crise ouverte après le référendum d'octobre sur l'indépendance de la Catalogne n'est donc pas refermée, même si le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy ainsi que le camp autonomiste ont semblé faire un pas vendredi, vers un possible dialogue.

Malgré cette nouvelle élection, provoquée par la dissolution du parlement et la mise sous tutelle de la Catalogne par Madrid, le bloc séparatiste compte presque autant d'élus que dans la précédente assemblée, élue en 2015, où il disposait de 72 sièges. La tentative du président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy de faire refluer le courant indépendantiste semble donc avoir fait long feu.

Vendredi, Mariano Rajoy et Carles Puigdemont, l'ex-président de la région qui s'est réfugié en Belgique, se sont tous deux dits ouverts au dialogue, mais le chef du gouvernement espagnol n'a pas clairement dit s'il était prêt à rencontrer le dirigeant indépendantiste.

Craintes de contagion séparatiste à d'autres régions d'Europe

Les marchés financiers craignent que les velléités d'autonomie ne se propagent en Europe, via la montée en puissance de mouvements nationalistes. Ces incertitudes ont aussi pesé vendredi sur les Bourses européennes : à Madrid, l'indice Ibex 35 a clôturé en repli de 1,19%, tandis que l'Euro Stoxx 50 a cédé 0,5%.

Les marchés obligataires ont cependant gardé leur calme : le rendement de l'emprunt d'Etat espagnol à 10 ans ne s'est tendu que d'un point de base à 1,45%, tandis que le rendement du Bund allemand de même échéance est resté stable à 0,42%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le marché parisien est resté frileux alors qu’en Espagne, la présidence du Parlement de Catalogne est revenue à un séparatiste et que le secteur bancaire a pesé (BNP Paribas – 0,93 % à…

Publié le 18/01/2018

Le CAC40 devrait renouer avec les 5.500 points dès l'ouverture, après une séance en fanfare à Wall Street...

Publié le 18/01/2018

Unibail-Rodamco a reçu un avis favorable à l'unanimité de ses comités d'entreprise à son projet d'acquisition de Westfield. Les deux groupes spécialisés dans les centres commerciaux ont…

Publié le 18/01/2018

Le marché semble plus se focaliser ce matin sur la bonne tenue des ventes que sur l'avertissement sur les résultats, qui avait été anticipé...

CONTENUS SPONSORISÉS