En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Devises : la Chine ne manipule pas sa monnaie, estime Washington

| Boursier | 159 | Aucun vote sur cette news

Les Etats-Unis ont annoncé lundi soir avoir retiré la Chine de la liste des nations manipulant leur devise. Une annonce qui tombe à pic, juste avant la signature, mercredi, de l'accord commercial de Phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine.

Devises : la Chine ne manipule pas sa monnaie, estime Washington
Credits Reuters

Les Etats-Unis ont annoncé lundi soir avoir retiré la Chine de la liste des nations manipulant leur devise. Une annonce qui tombe à pic, juste avant la signature de l'accord commercial de Phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine, prévue mercredi.

Dans un rapport semestriel sur les interventions sur les devises, le département américain du Trésor a annoncé lundi soir que le "Trésor a déterminé que la Chine ne devrait plus être considérée comme un manipulateur de devise". Le rapport ajoute que l'accord de Phase 1 "contient des engagements de la Chine à ne pas recourir à la dévaluation et à ne pas utiliser son taux de change à des fins de compétitivité".

L'accord commercial de Phase 1 met fin à plus de 18 mois de guerre commerciale entre les deux plus grandes économies mondiales. Le vice-Premier ministre chinois Liu He, principal négociateur commercial de Pékin, était attendu lundi à Washington à la tête d'une délégation chinoise en vue de signer le texte.

La cérémonie de signature est prévue le mercredi 15 janvier à la Maison Blanche, a confirmé vendredi Washington, et l'accord sera rendu public dans son intégralité lors de la signature.

L'accord de "Phase 1"prévoit un démantèlement partiel des barrières douanières érigées par les deux pays en échange de l'achat par Pékin de milliards de dollars de biens américains supplémentaires. Quant à la "Phase 2", elle pourrait n'être conclue qu'après l'élection américaine de novembre prochain, même si les négociations devraient démarrer dès la signature de la Phase 1. "Nous allons entamer tout de suite les négociations sur la phase 2, ça prendra du temps", a indiqué Donald Trump la semaine dernière.

Les Etats-Unis surveillent l'Allemagne de près...

Washington avait désigné Pékin en tant que manipulateur de devise en août dernier, au moment où le yuan renminbi s'était déprécié jusqu'à 7,18 RMB/$. Depuis, il s'est apprécié pour remonter à environ 6,93 RMB/$. Lundi matin, le RMB est même repassé pour la première fois depuis la fin août sous le seuil des 6,90 RMB/$.

Le rapport américain ne désigne aucune nation comme manipulatrice de devises, mais il place 10 pays sur une liste requérant une attention particulière en la matière : la Chine, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie, le Japon, la Corée du Sud, la Malaisie, Singapour, la Suisse et le Vietnam.

Le Trésor américain appelle en outre trois pays, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Corée du Sud a utiliser une partie de leur excédents budgétaires pour mettre en oeuvre des politiques de stimulation de la croissance.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...