5 279.78 PTS
-0.19 %
5 273.5
-0.26 %
SBF 120 PTS
4 230.82
-0.20 %
DAX PTS
12 421.02
-0.54 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Devises : l'euro teste encore le seuil de 1,20$ malgré Mario Draghi

| Boursier | 157 | Aucun vote sur cette news

Le patron de la BCE a tenu jeudi un discours prudent sur les taux et s'est inquiété de la vigueur de l'euro. Ce dernier est toutefois remonté au-dessus de 1,20$ en séance...

Devises : l'euro teste encore le seuil de 1,20$ malgré Mario Draghi
Credits Reuters

La devise européenne est restée orientée en nette hausse, malgré le discours modéré de Mario Draghi, jeudi, concernant le calendrier de réduction des mesures de soutien de la Banque centrale européenne à l'économie de la zone euro.

Le président de la BCE a laissé entendre que le resserrement de la politique monétaire pourrait s'avérer plus progressif qu'un certain nombre d'intervenants de marché ne l'anticipaient. Mais cela n'a pas empêché la devise commune de franchir en séance le seuil de 1,20$, atteignant 1,2059$ en séance. En début de soirée, l'euro s'échangeait à 1,2000$ sur les marchés interbancaires, en hausse de 0,65% par rapport à la veille.

L'euro avait déjà franchi brièvement le seuil symbolique de 1,20 dollar le 29 août dernier, après un tir de missile nord-coréen, revenant alors au plus haut depuis janvier 2015.

L'euro fort est une "source d'incertitude" selon Mario Draghi

Le renforcement de l'euro apparaît assez paradoxal alors qu'à l'inverse, sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts se sont nettement détendus jeudi dans la zone euro après le discours de Mario Draghi : le rendement des Bunds allemands à 10 ans a reculé de 4 points de base à 0,30%, tandis que celui des OAT françaises à 10 ans a baissé de 5 pdb à 0,61% et que celui des 'BTP' italiens a chuté de 11 pdb à 1,91%.

Jeudi, la BCE a donc maintenu en l'état sa politique monétaire très accommodante, et a révisé légèrement à la baisse ses prévisions d'inflation pour les deux prochaines années, prenant ainsi en compte la vigueur de la monnaie unique, à laquelle Mario Draghi s'est dit attentif.

La BCE "prendra en compte" les perspectives d'inflation, qui restent inférieures à son objectif, tout en "surveillant" l'évolution des taux de change, dont les variations actuelles sont "une source d'incertitude", a ainsi déclaré M. Draghi

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Sur cinq ans, les trois dossiers affichent un parcours remarquable...

Publié le 21/02/2018

Nouvelle journée de forte spéculation sur Gaussin...

Publié le 21/02/2018

Merck propose d'acquérir l'australien Viralytics pour 394 millions de dollars américains, soit 502 millions de dollars australiens. Le groupe pharmaceutique va payer en effet 1,75 dollar australien…

Publié le 21/02/2018

Le constructeur français utilise la plateforme C-V2X de l'Américain...

Publié le 21/02/2018

La société va devenir Qwamplify...

CONTENUS SPONSORISÉS