5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Devises : l'euro rebondit après les Minutes de la BCE

| Boursier | 155 | Aucun vote sur cette news

La BCE a confirmé jeudi avoir débattu du retrait progressif de ses mesures de soutien au marché. Les taux d'intérêts et l'euro ont bondi après la publication des "Minutes" de la réunion du 8 juin.

Devises : l'euro rebondit après les Minutes de la BCE
Credits Reuters

L'euro est en proie à la volatilité ces derniers temps, face aux déclarations parfois ambigues de la BCE concernant une possible réduction progressive de son soutien massif aux marchés financiers.

Jeudi soir, l'euro a ainsi rebondi de 0,6%, à 1,1422$, remontant au plus haut depuis plus d'un an, après la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la BCE, tenue le 8 juin dernier. Ce rapport a confirmé que les membres du Conseil de la BCE ont débattu d'une réduction progressive du soutien de l'institution aux marchés financiers.

Par ailleurs, le gouverneur de la Bundesbank, la banque centrale allemande, a fait jeudi des déclarations de "faucon", renforçant l'idée que la BCE se trouve à un moment charnière qui la mènera à adopter une politique monétaire moins accommodante d'ici à la fin de l'année.

Les marchés obligataires et les Bourses en berne ce jeudi

Sur les marchés obligataires, les cours ont chuté et les taux se sont nettement tendus jeudi dans la zone euro, notamment en Allemagne (+9 points de base à 0,56% pour le Bund à 10 ans), en France (+10 pdb à 0,91% pour l'OAT à 10 ans), en Italie (+11 pdb à 2,25%), en Espagne (+10 pdb à 1,66%), au Portugal (+8 pdb à 3,01%) et aux Pays-Bas (+9 pdb à 0,74%). Les marchés d'actions ont perdu du terrain : -0,47% pour l'EuroStoxx 50 jeudi soir, -0,53% pour le CAC 40, -0,7% pour le Dow Jones et -1% pour le Nasdaq.

Dans ses "Minutes", la BCE a indiqué que lors de la réunion du 8 juin, il avait été débattu de la possible suppression de la référence à "la prolongation et l'extension -au besoin- du programme de rachats d'actifs mensuels", qui est actuellement prévu au moins jusqu'en décembre 2017. Le 8 juin, la BCE a aussi décidé d'abandonner toute référence dans son communiqué à une possible nouvelle baisse de taux, compte-tenu de l'amélioration des perspectives de croissance dans la zone euro.

La banque centrale européenne a cependant renoncé à aller plus loin, car la reprise économique dans la zone euro ne s'est pas encore traduite en une accélération de l'inflation. Les membres de la BCE sont convenus d'examiner à nouveau la question du "biais" plus accommodant lors de leurs prochaines réunions. "Si la confiance dans les perspectives d'inflation continue de s'améliorer, l'idée de conserver ce biais pourrait être réexaminée", selon les Minutes.

Jens Weidmann appelle la BCE à "lever le pied de l'accélérateur"

De son côté, Jens Weidmann, le gouverneur de la Bundesbank, et membre à ce titre du conseil des gouverneurs de la BCE, a déclaré jeudi que la reprise économique plus rapide dans la zone euro donnait à la BCE l'opportunité de limiter son soutien à la croissance. "La reprise économique en cours augmente désormais la perspective d'une normalisation de la politique monétaire", a-t-il estimé.

Jens Weidmann, qui a régulièrement critiqué l'ampleur des mesures d'assouplissement prises par Mario Draghi, le président de la BCE, a cependant précisé qu'"il ne s'agit pas de s'arrêter complètement (...) mais de lever le pied de l'accélérateur".

La BCE devra agir avec doigté pour ne pas affoler les marchés. Les soubresauts déjà subis la semaine dernière, et ceux vécus ce jeudi, illustrent à quel point les investisseurs sont nerveux face à la perspective d'une politique monétaire moins accommodante. Or, une hausse trop rapide des taux et de l'euro ne ferait pas l'affaire de l'économie européenne, qui pourrait alors ralentir à nouveau...

Consciente du danger, la BCE a insisté dans son compte-rendu publié jeudi sur la nécessité de rester prudent dans sa communication, pour ne pas provoquer de désordres sur les marchés financiers, ni donner l'impression de tourner le dos à sa politique ultra-accommodante, ce qui pourrait en annuler les effets positifs...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS