Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 631.81 PTS
+0.59 %
5 631.00
+0.68 %
SBF 120 PTS
4 475.59
+0.64 %
DAX PTS
13 913.98
+0.72 %
Dow Jones PTS
30 930.52
+0.38 %
12 996.54
+0. %
1.212
-0.05 %

Devises : l'euro plombé par les "stats" et le coronavirus

| Boursier | 1012 | Aucun vote sur cette news

La devise unique européenne est tombée cette semaine sous le seuil psychologie de 1,10$, sur fond de statistiques moroses dans la zone euro, et de craintes sur les effets néfastes du coronavirus chinois sur l'économie mondiale.

Devises : l'euro plombé par les "stats" et le coronavirus
Credits Reuters

L'euro n'en mène pas large en ce début d'année 2020, le dollar américain faisant figure de valeur-refuge face à la menace du coronavirus chinois sur l'économie mondiale. Vendredi soir, l'euro cotait 1,0946$, en baisse de 0,3% sur la séance et de 1,3% sur la semaine.

Depuis le début de l'année, l'indice du dollar a progressé de 1,8% face à un panier de devises de référence comprenant l'euro, la livre sterling, le franc suisse, le dollar canadien, le yen et la couronne suédoise. Face à l'euro seul, le dollar a même bondi de 2,4% depuis le début de l'année, la devise unique européenne pâtissant de statistiques moroses dans la zone euro. Celles-ci ont contrasté avec des indicateurs toujours solides aux Etats-Unis, malgré un ralentissement en 2019.

Ces dernières semaines, la propagation du virus 2019-nCoV en Chine a entraîné un repli des investisseurs des devises émergentes vers des devises jugées moins risquées, comme le dollar, mais aussi le franc suisse et le yen. Malgré son statut de devise de référence, l'euro n'a toutefois pas profité de cette tendance.

Production industrielle en berne fin 2019 en Allemagne et en France

Vendredi, la publication de chiffres décevants pour la production industrielle en Allemagne et en France, ont contribué à enfoncer le cours de l'euro sous le seuil psychologique de 1,10$. En Allemagne, la production industrielle a chuté de 3,5% en décembre, sa plus forte contraction depuis janvier 2009, alors que le consensus attendait un recul de 0,2%, selon les chiffres publiés vendredi par Destatis, l'office allemand de la statistique. Comme en Allemagne, la production industrielle a fortement reculé en décembre en France, affichant un repli de 2,8% après avoir été stable en novembre. Le marché tablait sur une baisse limitée à 0,3%. Sur un an, la production recule de 3% contre une hausse de 1% attendue.

Par contraste, les dernières statistiques américaines ont montré une nouvelle forte croissance de l'emploi en janvier. Le département du Travail a fait état vendredi de 225.000 postes créés le mois dernier, et a révisé à la hausse les chiffres des deux mois précédents (+7.000 créations sur novembre et décembre).

Plus tôt dans la semaine, les indices ISM manufacturiers et des services étaient eux aussi ressortis supérieurs aux attentes des économistes aux Etats-Unis en janvier. Dans la zone euro, malgré un léger rebond, l'activité manufacturière est restée en contraction en janvier.

La croissance économique a ralenti aux Etats-Unis au 4e trimestre 2019, mais sa croissance annuelle, à 2,3%, est restée très supérieure à celle de l'Europe. La croissance du PIB s'est ainsi établie à 1,2% dans la zone euro en 2019 et à 1,4% dans l'UE, selon les données publiées par Eurostat.

Différentiel de taux en faveur des Etats-Unis

Le dollar reste également structurellement soutenu par un différentiel de taux d'intérêts favorable à la devise américaine. Le principal taux directeur de la BCE, le taux "refi", reste à zéro, tandis que le taux des "fed funds" américains est actuellement entre 1,50% et 1,75%, malgré trois baisses effectuées en 2019 par la Fed pour soutenir la croissance.

Sur les marchés obligataires, malgré la baisse générale des taux d'intérêts, les emprunts d'Etat américains (T-Bond) à 10 ans offrent encore aux investisseurs un rendement de 1,58% alors que le Bund allemand et l'OAT française de même échéance ont des rendements négatifs...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/01/2021

CREDIT AGRICOLE constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call ES3AB émis…

Publié le 20/01/2021

Dans les premières positions du CAC40, STMicroelectronics gagne 1,8% à 33,3 euros, soutenu par la très belle publication d'ASML...

Publié le 20/01/2021

Jack Ma a fait sa première apparition publique en près de trois mois, s'exprimant par liaison vidéo lors d'un événement philanthropique mercredi, selon les médias chinois. Le fondateur du géant…

Publié le 20/01/2021

Total reperd 0,2% à 37 euros ce mercredi en Bourse de Paris...

Publié le 20/01/2021

Date : 1/20/2021 Sous-jacent : Danone Produit : Turbo Illimité Best Call F882T (ISIN : DE000HW60MW7). Echéance : Ouverte Barrière désactivante : 42,5000 Stratégie : Achat à 1,355 euros. La…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne