En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 655.61 PTS
-0.06 %
5 656.00
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 461.72
-0.07 %
DAX PTS
12 425.96
-0.25 %
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.00 %
1.105
+0.09 %

Devises : l'euro fait le grand écart après la BCE !

| Boursier | 179 | Aucun vote sur cette news

Les annonces d'assouplissement monétaire de la BCE ont provoqué jeudi des mouvements erratiques sur la paire euro/dollar. La devise européenne a dans un premier temps chuté avant de repartir en nette hausse.

Devises : l'euro fait le grand écart après la BCE !
Credits Reuters

Les annonces d'assouplissement monétaire de la BCE ont provoqué jeudi des mouvements erratiques sur la paire euro/dollar. La devise européenne a dans un premier temps chuté de 0,5% face au billet vert, à 1,0927$, mais a ensuite inversé la tendance pour progresser d'environ 0,5% en soirée à 1,1064$.

Depuis Francfort, la BCE a annoncé à la mi-journée une série de mesures fortes, à commencer par la baisse du taux de dépôt de -0,4% à -0,5%, accompagné d'un système de modulation pour épargner les banques distribuant le plus de crédit.

La banque centrale européenne va en outre reprendre ses rachats d'actifs ("QE") au rythme de 20 milliards d'euros par mois, à compter du 1er novembre et sans limite de date. Enfin, les prêts ciblés de la BCE aux banques ("TLTRO") verront leurs conditions d'attribution évoluer.

Cependant, certains investisseurs espéraient des gestes encore plus spectaculaires (une baisse des taux plus importante et un "QE" plus volumineux), et cette petite déception a pu contribuer au rebond de l'euro en soirée.

Passe d'armes entre Trump et Draghi sur la parité euro/dollar

La volatilité de l'euro/dollar a en outre été accompagnée par un échange d'amabilités entre Donald Trump et Mario Draghi, le président de la BCE. Le président américain a ainsi vivement réagi aux annonces de la BCE, en estimant qu'elle "essaie et est en train de réussir, à déprécier l'euro face à un dollar TRES fort, pénalisant les exportations américaines..."

Le président américain s'en est une nouvelle fois pris à la Réserve fédérale américaine, qui se réunira les 17 et 18 septembre, en persiflant : "Et la Fed reste assise, assise... Ils (la BCE) se font payer pour emprunter de l'argent, tandis que nous payons des intérêts". Mercredi, Donald Trump avait traité les banquiers centraux américains de "crétins" (Boneheads) et leur avait réclamé de ramener les taux à zéro, voire en terrain négatif pour soutenir la croissance aux Etats-Unis.

Lors de sa conférence presse Mario Draghi a répondu sèchement à Donald Trump que la BCE a "un mandat. Nous recherchons la stabilité des prix et nous ne visons pas de taux de change. Point final".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Alten (+6,29% à 110 euros) est solidement installé en tête de l’indice SBF 120, le relèvement de recommandation de Société Générale amplifiant l’impact positif d’une performance…

Publié le 20/09/2019

Au premier semestre, clos fin juillet, ESI Group a essuyé une perte nette de 7,1 millions d'euros contre une perte de 7,9 millions d'euros, un an plus tôt. La perte opérationnelle courante a suivi…

Publié le 20/09/2019

Marie Brizard Wine & Spirits est entouré en cette fin de semaine...

Publié le 20/09/2019

Cap vers l'Espagne...

Publié le 20/09/2019

Cegedim a révélé une perte nette part du groupe de 10,2 millions d’euros au premier semestre contre un bénéfice net de 0,7 million d’euros, un an auparavant. L’Ebitda de l'éditeur de…