Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 611.50 PTS
+0.14 %
6 594.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
5 169.14
+0.15 %
DAX PTS
15 636.33
+0.21 %
Dow Jones PTS
33 945.58
+0.2 %
14 270.42
+0.94 %
1.194
+0.18 %

Devises : l'euro corrige après des propos de Fabio Panetta (BCE)

| Boursier | 404 | Aucun vote sur cette news

Fabio Panetta, l'un des membres du directoire de la BCE, a estimé mercredi qu'un débat sur la sortie progressive des achats d'actifs de la BCE est encore "clairement prématuré", malgré la reprise économique en cours.

Devises : l'euro corrige après des propos de Fabio Panetta (BCE)
Credits Reuters

Après avoir atteint mardi ses plus haut niveaux depuis début janvier, l'euro a subi mercredi des prises de bénéfices après des déclarations de Fabio Panetta, l'un des membres du directoire de la BCE, estimant qu'il était encore trop tôt pour débattre d'une réduction du rythme des achats d'actifs dans le cadre du programme de lutte contre la pandémie (PEPP) de la banque centrale européenne.

Mercredi soir, l'euro redonnait ainsi 0,5% à 1,2189$ dans les échanges interbancaires à New York, tandis que l'indice du dollar regagnait 0,49% à 90,08 points face à un panier de six devises de référence (euro, yen, franc suisse, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise). Mardi, l'euro s'était hissé en séance jusqu'à 1,2267$.

Le dollar s'était effrité ces derniers jours dans le sillage d'un recul des rendements de la dette souveraine des Etats-Unis. Les investisseurs semblent désormais parier sur le fait que la Réserve fédérale, qui ne cesse de répéter qu'elle juge l'inflation temporaire, ne se pressera pas pour réduire son soutien monétaire aux marchés.

A l'inverse, des informations en provenance de la BCE laissaient entendre que l'institut monétaire européen pourrait agir avant la Fed pour réduire son soutien au marchés. La reprise économique dans la zone euro semblant désormais en bonne voie, certains observateurs et des responsables de la BCE estiment qu'elle doit commencer à réduire la portée de ces mesures d'urgence.

Pas de débat sur le PEPP dès la réunion de juin de la BCE

Plusieurs membres de la BCE ont cependant jugé une telle décision très peu probable dès la réunion du 10 juin. Fabio Panetta a été dans le même sens mercredi, en, affirmant que la BCE ne doit pas réduire le rythme de ses achats de titres sur les marchés dès le mois prochain.

"La situation que nous observons aujourd'hui ne justifie pas la réduction du rythme des achats et un débat sur la sortie progressive du PEPP (le programme d'achats d'urgence face à la pandémie) est encore clairement prématuré", a dit Fabio Panetta au quotidien japonais 'Nikkei'.

"En fait, nous assistons actuellement à une nouvelle augmentation indésirable des rendements après la hausse que nous avions observée plus tôt dans l'année", a-t-il ajouté en soulignant que la remontée des rendements obligataires et l'appréciation de l'euro qu'elle favorise pourraient freiner l'inflation, à l'opposé du but recherché par la BCE.

Vendredi dernier, Christine Lagarde, la présidente de l'institution monétaire européenne, avait elle aussi jugé qu'il serait prématuré de débattre de la fin du PEPP dès la réunion de politique monétaire du 10 juin.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2021

Health Advocate sera intégré dans le périmètre de consolidation de Teleperformance à compter du 30 juin...

Publié le 22/06/2021

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 22/06/2021

L'Union européenne va exercer une option d'achat pour 150 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna contre le COVID-19.

Publié le 22/06/2021

Suite à l'offre publique d'achat simplifiée...

Publié le 22/06/2021

La livraison du navire interviendra à la fin de l'année 2023...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne