5 302.17 PTS
+0.23 %
5 315.5
+0.53 %
SBF 120 PTS
4 251.13
+0.27 %
DAX PTS
12 470.49
-0.14 %
Dowjones PTS
25 233.74
+1.08 %
6 870.11
+1.33 %
Nikkei PTS
21 970.81
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Devises : dollar, franc suisse et yen servent de valeurs refuge

| Boursier | 186 | Aucun vote sur cette news

Le yen, le franc suisse et le dollar ont gagné du terrain jeudi en réaction à la poursuite des dégagements sur les marchés d'actions. La livre sterling profite de son côté d'une possible accélération de la hausse des taux britanniques.

Devises : dollar, franc suisse et yen servent de valeurs refuge
Credits Reuters

Les turbulences boursières liées aux tensions sur les taux d'intérêts entraînent également d'importantes fluctuations sur le marché des changes. Depuis la brutale correction des marchés d'actions entamée fin janvier, les investisseurs ont rapatrié des capitaux vers les valeurs-refuges traditionnelles que sont le dollar américain, le yen japonais et le franc suisse. L'euro a en revanche perdu du terrain malgré des indicateurs économiques solides dans la zone euro, qui ne compensent la faiblesse persistante des prévisions d'inflation.

Jeudi, l'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence, progressait de 0,1% à 90,32 sur le marché ICE Futures, ce qui porte sa hausse à 1,8% depuis le 1er février. Sa progression a toutefois été modérée jeudi par les hausses du yen, du franc suisse et de la livre sterling, qui font partie de son panier de devises de référence, en complément de l'euro, du dollar canadien et de la couronne suédoise.

Le yen a ainsi nettement progressé jeudi face au dollar (qui a perdu 0,6% à 108,67 Y/$), mais aussi face à l'euro à 132,99 yens/euro (-0,8% pour l'euro), tandis que le franc suisse a gagné 0,7% face au billet vert, à 0,9372 FS/$.

La Banque d'Angleterre pourrait accélérer la remontée de ses taux

La livre sterling s'est aussi orientée en hausse, jeudi, sur des spéculations d'un durcissement monétaire de la Banque d'Angleterre. La BoE, qui avait relevé son taux directeur (à 0,5%) en novembre dernier pour la première fois depuis 10 ans, a laissé entendre jeudi qu'elle pourrait continuer dans cette voie. Elle pourrait même relever ses taux plus rapidement que prévu, compte-tenu d'une économie britannique qui continue de bien se porter malgré l'approche du Brexit.

Quant à l'euro, il a peu varié jeudi, terminant la journée autour de 1,2260$ (+0,06%) dans les échanges entre banques à New York. La monnaie unique européenne affiche toutefois un repli de l'ordre de 2% face au billet vert par rapport à son récent pic au-dessus de 1,25$, inscrit le 1er février dernier.

Dans le même temps, les taux d'intérêts ont continué de se tendre, jeudi, sur les marchés obligataires mondiaux : les rendements des emprunts d'Etat à 10 ans ont atteint 2,84% aux Etats-Unis (contre 2,4% fin 2017), au plus haut depuis début 2014, 0,76% en Allemagne (0,30% fin 2017), 0,99% en France (0,60% fin 2017) et 1,61% au Royaume-Uni (1,33% fin 2017).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Renouvellement de membres au Conseil...

Publié le 21/02/2018

Le processus de cession se poursuit...

Publié le 21/02/2018

L'application permettra aux autorités de répondre aux appels concernant des demandes d'interventions urgentes..

Publié le 21/02/2018

Technicolor a essuyé une perte nette de 173 millions d'euros contre une perte de 26 millions d'euros, un an plus tôt. Elle comprend une dépréciation comptable de 113 millions d’euros des actifs…

Publié le 21/02/2018

CBO Territoria a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 80,7 millions d'euros, en hausse de 24%. Les revenus locatifs bruts ont reculé de 2% à 18,8 millions. Les ventes en promotion…

CONTENUS SPONSORISÉS