En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.103
+0.05 %

Devises : Boris Johnson fait replonger la livre sterling

| Boursier | 561 | Aucun vote sur cette news

Le Premier ministre britannique refuse de prolonger les négociations avec l'UE au-delà de la fin 2020. Un délai trop court pour parvenir à un accord commercial entre Londres et l'Union européenne, selon les experts.

Devises : Boris Johnson fait replonger la livre sterling
Credits Reuters

La livre sterling se distingue mardi par un plongeon, après le retour des craintes d'un Brexit sans accord... La devise britannique avait pourtant atteint la veille son plus haut niveau depuis juin 2018, fêtant la large victoire du parti conservateur de Boris Johnson aux législatives du au Royaume-Uni, le 12 décembre dernier.

Mais la livre a brusquement décroché mardi, terminant la journée en baisse de 1,62%, retombant à 1,3116$... Le Premier ministre britannique a choqué les marchés en indiquant qu'il allait inscrire dans la loi sur le Brexit une clause exigeant que les accords commerciaux avec l'UE soient finalisés à la fin 2020...

Or, les experts considèrent à la quasi-unanimité que ce délai est insuffisant pour conclure un accord, compte-tenu de la complexité des négociations à mener secteur par secteur. Le risque d'un Brexit dur, sans accord, à la fin 2020 est donc revenu en force, effrayant les marchés financiers et pesant sur la livre sterling, qui a perdu jusqu'à 2% en séance.

Une source gouvernementale britannique a indiqué mardi à la presse que Boris Johnson veut interdire légalement toute extension au-delà de 2020 de la période de transition suivant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévue le 31 janvier.

La semaine dernière, de nombreux experts tablaient sur un report de la date butoir de décembre 2020. Londres dispose en effet de la possibilité de demander une prolongation d'un an, voire de deux ans, mais cette demande doit impérativement être faire avant le 1er juillet prochain à l'Union européenne.

Parmi les autres devises, le dollar a rebondi mardi après la publication d'une reprise de la production industrielle aux Etats-Unis en novembre et d'un hausse des permis de construire et des mises en chantier en novembre. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 grandes devises, a repris 0,18% à 97,19 points tandis que l'euro progressait lui aussi, de 0,1% 1,1153$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Arrivé au Havre à l'été 2018 en provenance du club de Djurgarden, avec lequel il a remporté la coupe de Suède, l'attaquant international zimbabwéen (8 sélections) a disputé 46 matchs de Ligue…

Publié le 24/01/2020

La Cour d'Appel de Douai rend une décision favorable à METabolic EXplorer quant au projet de Malaisie abandonné en 2014...

Publié le 24/01/2020

L'action Walt Disney a fini en recul de 1,5% vendredi à Wall Street.

Publié le 24/01/2020

Cette hausse représente 21 euros/an en moyenne sur la facture d'un consommateur résidentiel d'EDF...

Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...