En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
-
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Devises : agitation sur l'euro/dollar avec l'Italie et le "Philly Fed"

| Boursier | 170 | Aucun vote sur cette news

La paire euro/dollar a vécu une séance animée jeudi, l'euro terminant la journée en hausse après avoir nettement fléchi en début de séance sur des inquiétudes venues d'Italie.

Devises : agitation sur l'euro/dollar avec l'Italie et le "Philly Fed"
Credits Reuters

L'euro a zigzagué jeudi face au dollar, en réaction à de nouveaux événements politiques en Italie, puis à une statistique d'activité décevante aux Etats-Unis. La devise européenne a ainsi chuté de 0,5% en matinée, tombant à 1,1513$, après la nomination de deux élus italiens eurosceptiques à la tête des commissions des Finances au parlement italien.

Dans l'après-midi, l'euro a toutefois nettement rebondi, finissant en hausse de 0,37% à 1,1617$, suite à la publication d'un indice d'activité décevant de la Fed de Philadelphie. Le dollar reste toutefois proche de son plus haut niveau depuis 11 mois face à l'euro.

Deux eurosceptiques à des poste financiers clés en Italie

Si l'euro n'a finalement pas souffert des craintes venant d'Italie, celle-ci ont pesé sur la Bourse italienne (-2% pour le MIB 20 à Milan) et ont fait flamber les taux d'intérêts italiens. Le rendement de l'emprunt italien à 10 ans a bondi de 18 points de base pour remonter à 2,72%, creusant l'écart avec son équivalent allemand, qui est tombé à 0,33% (-4 pdb) jeudi soir, portant le "spread" à 239 pdb.

Les marchés ont été effrayés par la nomination de deux membres de la Ligue connus pour leur opposition à l'euro à la tête des commissions des finances du parlement. Le premier, Alberto Bagnai, nommé à la tête de la commission du Sénat, a notamment écrit deux livres appelant au démantèlement de l'Union monétaire européenne.

La Chambre des députés a pour sa part choisi Claudio Borghi, proche du patron de la Ligue Matteo Salvini, comme président de la commission du budget. Borghi est l'un des principaux défenseurs des "mini-Bots", des titres financiers considérés comme une sorte de monnaie parallèle à l'euro.

Coup de frein à l'activité de la région de Philadelphie, un avertissement à Trump?

Aux Etats-Unis, l'annonce d'un plongeon inattendu de l'indice d'activité manufacturière de la Fed de Philadelphie a entraîné des prises de bénéfices sur le dollar. Le "Philly Fed" s'est ainsi établi en juin à 19,9 points, contre 34,4 en mai, alors que les analystes tablaient sur 30 points. Cette contre-performance a sonné comme un avertissement sur les effets possibles de la politique protectionniste menée par Donald Trump, même si un seul indicateur sur un seul mois n'est pas encore considéré comme significatif.

Le "Philly fed" mesure les conditions de l'activité manufacturière dans le district de la Réserve fédérale de Philadelphie, mais il est largement suivi par les marchés comme un indicateur des tendances générales du secteur manufacturier aux Etats-Unis.

Mercredi, les responsables des banques centrales, réunis à la conférence de la BCE à Sintra au Portugal, s'étaient inquiétés des effets négatifs de la montée des barrières douanières sur la croissance mondiale. Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, avait ainsi estimé que "les changements de politique commerciale pourraient nous inciter à remettre en cause les perspectives" de croissance. "Pour la première fois, nous entendons parler de décisions de reporter des investissements et de retarder des embauches" avait-il ajouté.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...