En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
-
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.03 %

Deutsche Telekom veut supprimer 10.000 postes dans sa filiale T-Systems

| AFP | 165 | Aucun vote sur cette news
Deutsche Telekom souhaite économiser 600 millions d'euros d'ici 2021
Deutsche Telekom souhaite économiser 600 millions d'euros d'ici 2021 ( JOHN MACDOUGALL / AFP/Archives )

L'opérateur allemand Deutsche Telekom veut supprimer environ 10.000 emplois au sein de sa principale filiale de services, T-Systems, dont 6.000 en Allemagne, a annoncé jeudi un porte-parole du groupe à l'AFP.

Deutsche Telekom souhaite économiser 600 millions d'euros d'ici 2021 et les réinvestir dans des activités jugées plus stratégiques, notamment son offre de sécurité internet, a ajouté le porte-parole du groupe.

"Cette restructuration est coûteuse, car nous voulons la rendre aussi socialement viable que possible mais cet investissement sera payant", a déclaré le patron de T-Systems, Adel Al Saleh au quotidien Handelsblatt.

Cette filiale en difficulté, qui propose des solutions informatiques aux entreprises, compte environ 43.724 employés à travers le monde et est considéré comme le maillon faible du géant allemand des télécoms.

Le patron de Deutsche Telekom, Tim Höttges, avait déjà averti en février qu'il "ferait les ajustements nécessaires, notamment au sein de T-Systems", pour rendre rentables toutes les activités du groupe.

"Au lieu de trouver des solutions pour une réorientation durable, ils ont opté pour un incroyable plan d’austérité, des coupes sèches et des destructions massives d'emplois", a déploré dans un communiqué le représentant du syndicat de services Verdi, Michael Jäkel.

Les services offerts par T-Systems, dont la création remonte à 2001, recouvrent l’intégration de systèmes, l'infogérance, les services télécoms et les solutions destinées aux opérateurs internationaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...