En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 313.40 PTS
-1.37 %
5 317.00
-1.27 %
SBF 120 PTS
4 267.28
-1.18 %
DAX PTS
12 344.14
-1.87 %
Dowjones PTS
24 326.76
-1.03 %
7 102.96
-1.31 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Deutsche Börse annonce le départ de son PDG soupçonné de délit d'initié

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
Carsten Kengeter, président de la Deutsche Boerse, le 17 mai 2017
Carsten Kengeter, président de la Deutsche Boerse, le 17 mai 2017 ( Daniel ROLAND / AFP/Archives )

Le patron de l'opérateur boursier allemand Deutsche Börse, Carsten Kengeter, visé par une enquête pour délit d'initié en 2015, a donné jeudi sa démission, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

"Carsten Kengeter a informé le conseil de surveillance de Deustche Börse qu'il souhaitait démissionner à compter du 31 décembre 2017 (...) pour éviter d'accroître le fardeau lié à l'enquête en cours", a indiqué dans un communiqué l'opérateur boursier.

Le conseil de surveillance a "accepté cette décision et unanimement remercié Carsten Kengeter pour sa vision transformatrice et son leadership à la tête de la Deutsche Börse depuis 2015", ajoute le texte.

Le dirigeant de 50 ans, qui devait rester en poste jusqu'en mars 2018, a appris mardi qu'un tribunal francfortois rejetait sa dernière proposition d'arrangement : une somme forfaitaire de 500.000 euros, qui lui aurait permis d'échapper aux poursuites.

Le tribunal a refusé de donner son aval à cet arrangement préparé entre le parquet et la défense, estimant que "la poursuite de l'enquête est actuellement appropriée compte tenu de l'importance de la procédure".

En septembre, Deutsche Börse avait annoncé être prête à payer à la justice allemande une somme de 10,5 millions d'euros au total pour mettre fin aux poursuites contre son patron.

Le gendarme allemand des affaires (Bafin) était catégoriquement opposé à ce règlement du scandale à l'amiable, a rapporté cette semaine le quotidien allemand des affaires Handelsblatt.

Il est reproché à Carsten Kengeter d'avoir mené des discussions avec la direction de l'opérateur de la Bourse de Londres LSE dès l'été 2015 en vue d'une fusion, puis d'avoir acquis des titres en fin d'année en connaissance de cause.

En 2015, avant que les projets de mariage ne soient dévoilés, le patron de Deutsche Börse avait acheté un paquet de 60.000 actions de Deutsche Börse pour 4,5 millions d'euros. Un volant supplémentaire de 69.000 actions lui avait été attribué par l'entreprise dans le cadre d'un programme de rémunération.

Deux mois seulement après cette opération, Deutsche Börse et la London Stock Exchange (LSE) annonçaient publiquement leur intention de fusionner. Cela a eu pour effet de faire grimper leurs titres en Bourse. Les pourparlers de fusion entre Deutsche Börse et le LSE ont échoué par la suite.

M. Kengeter restera en poste jusqu'à la date effective de sa démission, a précisé l'opérateur boursier allemand.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Une première partie d'année en dents de scie pour le marché parisien

Publié le 25/06/2018

Croissance en question

Publié le 25/06/2018

AT&T, l'opérateur télécom américain qui vient juste de finaliser l'acquisition du géant des médias Time Warner pour 85 milliards de dollars, a par...

Publié le 25/06/2018

Lexibook prend 1,4% à 1,05 euro dans un volume de 1,4% du capital ce lundi...

Publié le 25/06/2018

Prysmian chute de 8,41% à 21,25 euros après avoir abaissé sa prévision d'Ebitda pour cette année. Circonstance aggravante : cet avertissement est survenu deux jours après la mise à jour de ses…