En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Des ONG mettent en garde contre les biocarburants dans l'aviation

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
Plantation destinée à la production d'huile de palme, à Kendawangan, en Indonésie, le 13 février 2017
Plantation destinée à la production d'huile de palme, à Kendawangan, en Indonésie, le 13 février 2017 ( Adek BERRY / AFP/Archives )

L'utilisation à grande échelle de carburants alternatifs envisagée dans le transport aérien conduira à davantage de production d'huile de palme et à plus de déforestation, a mis en garde mardi un collectif d'ONG.

Lors d'une réunion prévue à partir de mercredi à Mexico, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), agence spécialisée de l'ONU, doit se pencher sur les carburants alternatifs, dans le cadre de sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique.

Selon un document disponible sur son site internet, elle envisage de faire passer le volume des "carburants d'aviation durables" à 2% du total des carburants du secteur en 2025 (soit 5 millions de tonnes par an), à 32% en 2040 (128 millions de tonnes par an) et à 50% en 2050 (285 millions de tonnes par an).

"Même si les chiffres proposés par l'OACI sont irréalistes, créer tout nouveau marché pour les biocarburants va aggraver le mal causé par les politiques existantes de promotion des biocarburants pour le transport routier dans l'UE, aux États-Unis et ailleurs", dénonce le collectif d'une centaine d'ONG internationales dans une lettre adressée à l'organisation.

Cette consommation plus importante de carburants alternatifs voudrait dire, selon ce texte, "presque certainement" utiliser plus d'huile de palme, accusée de contribuer à la déforestation et au changement climatique.

Les impacts sur l'environnement des carburants alternatifs "ne sont pas moindres que ceux des carburants fossiles", assurent encore les ONG, qui appellent les 191 États membres de l'OACI à "s'opposer" à leur développement.

"Les biocarburants sont déjà responsables de déforestation à grande échelle, d'appropriation de terres, de violations des droits de l'Homme, et de perte de souveraineté et de sécurité alimentaires", a dénoncé dans un communiqué Mary Louise Malig, de l'ONG Global Forest Coalition.

Les ONG appellent au contraire à "prendre des mesures urgentes pour réduire les impacts de l'aviation sur le climat en ralentissant et finalement en inversant sa croissance", notamment en mettant un terme aux subventions, en arrêtant l'extension des aéroports et en investissant dans d'autres modes de transports comme le rail.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…