En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
+0.00 %
4 851.0
-0.78 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.134
-0.12 %

Des indices PMI flash européens déprimés en novembre

| Boursier | 198 | Aucun vote sur cette news

Les dernières données PMI flash mettent en évidence la plus faible croissance de la zone euro depuis près de 4 ans en novembre, le ralentissement de...

Des indices PMI flash européens déprimés en novembre
Credits Reuters

Les dernières données PMI flash mettent en évidence la plus faible croissance de la zone euro depuis près de 4 ans en novembre, le ralentissement de l'expansion des nouvelles affaires et la baisse des exportations s'accompagnant d'une détérioration des perspectives d'activité ainsi que d'une hausse des coûts et des prix facturés.

Selon son estimation Flash, l'Indice PMI IHS Markit Composite pour la zone euro se replie ainsi de 53,1 en octobre à 52,4, affichant ainsi son plus bas niveau depuis décembre 2014. L'Indice PMI Flash de l'activité dans le secteur des services s'affiche au plus bas depuis 25 mois, à 53,1 (53,7 en octobre) alors que l'Indice PMI Flash de l'industrie manufacturière tombe sur un plancher de 30 mois, à 51,5 (52 en octobre). Des indices inférieurs aux attentes du marché.

Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête: "Une fin d'année décevante pour l'économie de la zone euro apparaît de plus en plus probable, comme en témoigne le ralentissement de la croissance de l'activité qui affiche en novembre son plus faible taux depuis quatre ans. L'économie de la zone de la monnaie unique souffre principalement de la détérioration de la conjoncture dans l'industrie manufacturière, de nouveau sévèrement touchée par la chute des exportations.

L'essoufflement de la croissance manufacturière est en outre temporairement exacerbé par les difficultés actuelles du secteur de l'automobile. Les données du mois de novembre suggèrent en outre une généralisation du ralentissement actuel, celui-ci englobant progressivement le secteur des services. Selon les répondants, la demande des entreprises et des consommateurs se trouve affaiblie par des vents contraires tels que les incertitudes politiques croissantes, un durcissement des conditions financières et la hausse des prix".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

La Bourse de Paris a marqué une pause alors qu’après le rejet de la motion de défiance contre T. May, le vote est reporté au 21 janvier.

Publié le 14/12/2018

  Communiqué de presse 14 décembre 2018       Le premier des deux EPR de la centrale nucléaire de Taishan…

Publié le 14/12/2018

Airbus a nommé Philippe Mhun (56 ans) directeur des programmes et services d’Airbus Commercial Aircraft à compter du 1er janvier prochain. Actuellement directeur des services client d’Airbus,…

Publié le 14/12/2018

Confirmant les informations du Wall Street Journal, LVMH a conclu un accord pour acquérir la chaîne d'hôtels de luxe Belmond. Le groupe de luxe français propose 25 dollars par action Class A, une…

Publié le 14/12/2018

    14 décembre 2018       LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton (LVMH.PA), leader mondial du luxe, et Belmond Ltd (NYSE: BEL), qui détient ou exploite 46 hôtels, trains et…