5 379.54 PTS
-
5 383.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 281.93
-
DAX PTS
13 008.55
-
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Départ du PDG de l'émetteur de cartes de crédit American Express

| AFP | 256 | Aucun vote sur cette news
Kenneth Chenault, le 11 décembre 2014 à New-York
Kenneth Chenault, le 11 décembre 2014 à New-York ( THOS ROBINSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

American Express (AmEx) a annoncé mercredi le départ de son PDG, Kenneth Chenault, un des rares dirigeant de grande entreprise noir américain avec Kenneth Frazier, le patron du laboratoire pharmaceutique Merck.

M. Chenault, 66 ans, sera remplacé à la tête de l'entreprise le 1er février 2018 par Stephen Squeri, 58 ans, actuellement vice-président du groupe et ancien patron de la division gérant les cartes émises aux entreprises.

AmEx indique que M. Chenault prend sa retraite après 37 ans dans l'entreprise, dont 16 ans en tant que grand patron. Il avait en effet pris les commandes en 2001 et un premier plan de succession avait dû être changé après le décès soudain en mai 2015 d'Ed Gilligan, le bras droit de M. Chenault.

Son départ intervient au moment où l'émetteur de cartes de crédit fait face à la concurrence de grandes banques, attirées par la clientèle des "Millennials", la génération des 17-34 ans, et les classes aisées.

JPMorgan Chase, Citigroup et Bank of America Merrill Lynch ont lancé respectivement Sapphire Reserve, Prestige et Premium Rewards, des cartes de crédit bancaires offrant de gros avantages.

- Prévision relevée -

Ces cartes proposent en outre des frais de gestion et des commissions nettement inférieurs à ceux offerts par AmEx, ce qui a d'ailleurs poussé le géant de la distribution américain Costco à ne pas renouveler leur partenariat exclusif.

Pour rivaliser, le groupe de services financiers, qui a perdu des parts de marché, a lancé en septembre Blue Delta Skymiles à destination des "Millennials".

Il vient également de signer un juteux contrat avec les hôtels Hilton, qui feront de lui leur principal partenaire à compter de 2018, battant au passage la banque Citigroup qui lui avait pris Costco.

A Wall Street, les investisseurs ont salué ces efforts pour regagner le terrain perdu: le titre a progressé de plus de 24% depuis le début de l'année.

"Nous entamons un nouveau chapitre en position de force et c'est le moment opportun pour passer le témoin à quelqu'un qui a joué un rôle central dans tout ce que nous avons accompli", a déclaré mercredi Kenneth Chenault. "Steve connaît l'industrie. Il connaît l'activité et la marque. Il connaît le marché et sait combien sont importantes les relations que nous avons bâties avec nos clients", a-t-il ajouté.

AmEx peut se targuer de deux avantages: "Un, il est dominant chez les cartes bancaires octroyées par les entreprises, ce qui génère des volumes de dépenses énormes (...) et deuxièmement, il entretient des relations étroites avec la plupart des commerçants acceptant ses cartes, ce qui lui donne accès à d'importantes données qu'il peut utiliser" , estime James Sinegal, analyste chez MorningStar.

M. Chenault quitte également AmEx au moment où une coalition de onze Etats américains a saisi la Cour suprême pour dénoncer les pratiques commerciales "déloyales" de l'émetteur.

Ils l'accusent d'empêcher les commerçants avec lesquels il a noué des partenariats d'accepter les cartes de crédit issues par d'autres groupes.

En attendant la décision de la haute juridiction, AmEx a annoncé mercredi de solides résultats pour le troisième trimestre achevé fin septembre.

Il a enregistré une hausse de 18,8% de son bénéfice net, à 1,36 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,50 dollar, supérieur au 1,48 dollar escompté en moyenne par les analystes financiers.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 8,5% à 8,44 milliards de dollars, contre 8,29 milliards anticipés.

Le groupe a également relevé son principal objectif financier annuel: il table désormais sur un bénéfice par action ajusté compris entre 5,80 et 5,90 dollars, au lieu de la fourchette de 5,60 à 5,80 dollars envisagée auparavant.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Laurent-Perrier a vu son bénéfice net part du groupe chuter de 23,9% au premier semestre, clos fin septembre, pour atteindre 7,9 millions d'euros. Il est fortement impacté par une charge…

Publié le 24/11/2017

Paragon ID (ASK), spécialiste de identification dédié aux marchés de l'e.ID, du Transport & Smart Cities, a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 millions d'euros au premier…

Publié le 24/11/2017

Paref fait part de la nomination de Julien Renaud-Perret en qualité de Directeur du Développement et d'Antoine Onfray en qualité de Directeur...

Publié le 24/11/2017

Ask (Paragon ID) annonce, au titre de son premier trimestre 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 ME, en progression de +145%...

Publié le 24/11/2017

Figeac Aéro a enregistré un chiffre d'affaires de 169,5 millions d'euros au premier semestre, clos fin septembre, de son exercice 2017/2018. Sa croissance est ressortie à 15,9% avec une évolution…

CONTENUS SPONSORISÉS