5 427.19 PTS
-
5 421.5
-
SBF 120 PTS
4 324.77
-
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 855.03
-0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Défense: Parly promet "tous ses efforts" pour atteindre l'objectif de 2%

| AFP | 368 | Aucun vote sur cette news
La ministre des Armées Florence Parly le 5 juillet 2017 au Palais de l'Elysée à Paris
La ministre des Armées Florence Parly le 5 juillet 2017 au Palais de l'Elysée à Paris ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )

La ministre des Armées a assuré vendredi à Toulon qu'elle allait "mettre tous ses efforts au service d'une progression permettant de crédibiliser" l'objectif d'un budget de la Défense à 2% du PIB en 2025.

"Les discussions budgétaires sont en cours", a poursuivi la ministre lors d'une visite au sein d'unités de la Marine nationale, sur la base de Toulon (Var). "C'est un engagement du président de la République, réitéré à plusieurs reprises", a ajouté la ministre, évoquant l'objectif de 2%, rappelé par le Premier ministre Édouard Philippe dans son discours de politique générale mardi.

Fin juin, la ministre qui a succédé à Sylvie Goulard avait déjà annoncé que la France allait engager une revue de ses enjeux stratégiques d'ici à l'automne afin d'adapter ses besoins militaires aux nouvelles menaces et de porter l'effort de défense à 2% du PIB d'ici à 2025. Cette revue stratégique sera présentée en Conseil de défense en octobre, puis au Parlement en novembre afin d'adopter la nouvelle loi de programmation militaire (2019-2025) au premier semestre 2018.

La nomination de Florence Parly, ancienne conseillère budgétaire, puis secrétaire d'État au Budget (2000-2002) du socialiste Lionel Jospin, avant une carrière chez Air France et à la SNCF, suscite beaucoup d'interrogations dans les armées qui réclament plus de moyens pour assurer leurs missions, face aux menaces terroristes.

Certains redoutent qu'une ministre plus "techno" que politique ne puisse tenir tête à Bercy qui a souvent considéré les armées comme une variable d'ajustement du budget, et monter au feu pour réclamer les arbitrages nécessaires à l'Élysée.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS