5 278.03 PTS
-0.46 %
5 281.5
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 231.70
-0.46 %
DAX PTS
12 378.72
-0.74 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
+0.00 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Déchets nucléaires: Lecornu visite le futur site d'enfouissement dans la Meuse

| AFP | 147 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu visite lundi le laboratoire souterrain d'enfouissement des déchets nucléaires à vie longue à Bure (Meuse)
Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu visite lundi le laboratoire souterrain d'enfouissement des déchets nucléaires à vie longue à Bure (Meuse) ( JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives )

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu a visité lundi le laboratoire souterrain d'enfouissement des déchets nucléaires à vie longue à Bure, "la solution la meilleure possible", selon lui.

"Il appartient à notre génération de trouver une solution, la meilleure possible, en tout cas la moins mauvaise, pour reprendre la formule de Nicolas Hulot, pour le traitement de ces déchets", a estimé le secrétaire d'Etat lors d'un point presse à l'espace technologique à Saudron (Haute-Marne).

"Il n'existe pas d'autres solutions satisfaisantes", selon l'Autorité de sureté nucléaire (ASN), a-t-il rappelé, souhaitant "qu'on travaille sur ce projet avec le plus grand calme".

Après avoir rencontré les élus locaux en début de matinée, M. Lecornu a visité le laboratoire creusé à 500 m sous terre où sont expérimentées les conditions d'exploitation du futur Centre industriel de stockage géologique (Cigéo)pour un coût estimé à 25 milliards d'euros.

Ce centre, géré par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) et situé entre les communes de Bure et Mandres-en-Barrois, aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne, doit accueillir tous les déchets de haute et moyenne activité à vie longue du parc nucléaire français. La phase pilote doit démarrer en 2025.

L'ASN a souligné, dans un rapport rendu mi-janvier, la "maturité technique satisfaisante au stade du dossier d'options de sûreté" du projet Cigéo, mais a formulé une "réserve" concernant les déchets bitumineux. Ces boues radioactives, conditionnées dans du bitume et représentant environ 18% de l'ensemble des déchets, sont très inflammables.

"C'est un projet qui va être vivant, qui est résiliant, qui doit être souple, adaptable, qui va s'écrire encore au cours des prochaines années", a assuré M. Lecornu.

Le secrétaire d'Etat a tenu à exprimer aux élus locaux la "solidarité nationale".

"Chaque citoyen qui a un jour allumé une ampoule a une responsabilité sur cette affaire de déchets nucléaires", a-t-il dit.

Un comité de haut niveau réunira le 7 mars au ministère de la Transition écologique notamment l'Andra, Areva, EDF et les élus de la Meuse et de la Haute-Marne, pour construire "un projet de territoire" et travailler sur une "fiscalité ad hoc", a-t-il annoncé.

M. Lecornu s'est engagé à revenir prochainement sur le site de l'Andra pour rencontrer les opposants.

Le projet Cigéo est régulièrement contesté devant la justice et sur le terrain par des militants qui dénoncent sa "dangerosité".

"Les oppositions qui ne seraient pas dans la légalité sont inacceptables. Les oppositions radicalisées, qui commettent des actes de délinquance comme cela a pu être le cas, ont vocation a être (traduites) et traitées devant les tribunaux de la justice française", a-t-il prévenu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

Solocal a annoncé les nominations prochaines d'Arnaud Defrenne, Directeur R&D (Chief Technology Officer) et membre du Comité exécutif, de Pascale Furbeyre, Directrice Marketing (Chief Marketing…

Publié le 22/02/2018

Le groupe a développée Safe-T, un portefeuille sécurisé pour les cryptos...

Publié le 22/02/2018

Pandora Media a réduit sa perte nette au quatrième trimestre, de 90 à 52 millions de dollars ou de -38 à -21 cents par action. Le chiffre d'affaires trimestriel du site de streaming a progressé…

Publié le 22/02/2018

La Commission européenne a autorisé, en vertu des règles de l'Union européenne relatives aux aides d'État, l'organisation d'appels d'offres pour la construction et l'exploitation en France de 180…

Publié le 22/02/2018

Journée difficile pour les clients d'Air France en ce jeudi de grève...

CONTENUS SPONSORISÉS