En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.56 %
5 399.5
+0.68 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.39 %
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 454.23
+0.79 %
7 479.39
-0.20 %
1.167
+0.01 %

Début de la réhabilitation de la plus grande raffinerie d'Irak

| AFP | 243 | Aucun vote sur cette news
La raffinerie de Baïji, très endommagée, juste après avoir été reprise au groupe Etat islamique (EI) par les forces gouvernementales irakiennes le 17 octobre 2015.
La raffinerie de Baïji, très endommagée, juste après avoir été reprise au groupe Etat islamique (EI) par les forces gouvernementales irakiennes le 17 octobre 2015. ( AHMAD AL-RUBAYE / AFP/Archives )

Les travaux de réhabilitation de la plus grande raffinerie d'Irak, actuellement à l'arrêt, ont commencé afin de relancer une partie de la production dès le début 2018, a affirmé jeudi à l'AFP le porte-parole du ministère du Pétrole.

"Le ministre du Pétrole a donné l'ordre d’accélérer les travaux de remise en état d'une des unités de la raffinerie de Baïji (nord) qui devrait produire 70.000 barils par jour (b/j)" au début de l'année prochaine, a expliqué Assem Jihad.

"Nous espérons que les travaux s'achèveront dans les premiers mois de 2018 et le ministère a fourni les équipements nécessaires à cette fin", a-t-il ajouté.

Construite en 1975, la raffinerie produisait entre 250.000 et 300.000 b/j avant que le groupe jihadiste État islamique (EI) s'en empare en juin 2014.

En octobre 2015, lors de très violents combats qui ont endommagé le site industriel, les forces gouvernementales irakiennes avaient repris la ville et la raffinerie. Mais cette dernière est à l'arrêt depuis en raison des dégâts qu'elle a subie.

"Cette réhabilitation va permettre de distribuer des produits raffinés pour le nord du pays et de réduire ainsi nos importations", a souligné Assem Jihad.

"Baïji est la ville d'Irak la plus détruite après la partie ouest de Mossoul", deuxième ville du pays entièrement reprise à l'EI en juillet, avait affirmé récemment Khazaal Hammadi, membre du conseil du gouvernorat.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, annonce...

Publié le 19/09/2018

Osmozis, opérateur de réseaux WiFi multi-services dédiés à l'hôtellerie de plein air en Europe, annonce le lancement d'OsmoRelax, le premier...

Publié le 19/09/2018

Horizontal Software, éditeur de logiciels de nouvelle génération, remporte plusieurs contrats pour déployer son nouveau module d'évaluation des...

Publié le 19/09/2018

CAST HIGHLIGHT, l'offre SaaS d'analyse des portefeuilles applicatifs, rentre dans le catalogue One Commercial Partner et obtient le statut " Co-Sell...