Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 524.44 PTS
+0.8 %
6 508.5
+0.56 %
SBF 120 PTS
5 047.65
+0.81 %
DAX PTS
13 687.69
+0.84 %
Dow Jones PTS
32 848.49
+0.14 %
13 149.61
-0.44 %
1.019
+0.09 %

Dans le Bordelais, l'irrigation au secours des jeunes vignes

| AFP | 226 | Aucun vote sur cette news
Un employé irrigue les pieds de vigne au Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux
Un employé irrigue les pieds de vigne au Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux ( Philippe LOPEZ / AFP )

"Dès que vous voyez du jaunissement : clac !", les tuyaux d'eau s'enfoncent au pied des ceps. Au Château Picque Caillou, près de Bordeaux, les jeunes vignes mal en point sont arrosées depuis juillet, une pratique proscrite en viticulture sauf, sur dérogation, en cas d'intense sécheresse.

Dans les allées de ce vignoble de Mérignac (Gironde), cultivé sous l'AOC Pessac-Léognan, deux ouvriers viticoles à la peau roussie par le soleil s'affairent, un tuyau d'arrosage à la main.

Ils ferment la marche d'un tracteur vert, généralement destiné à l'épandage de traitements mais qui, depuis mi-juillet, occupe une toute autre fonction : celle de transporter de l'eau.

En début de matinée, dans des nuages de fumée dégagés par une terre sèche et sablonneuse, le thermomètre frôle déjà les 30 degrés au Château Picque Caillou.

Des employés installent des tuyaux d'irrigation au pied des ceps, dans le vignoble du Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux
Des employés installent des tuyaux d'irrigation au pied des ceps, dans le vignoble du Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux ( Philippe LOPEZ / AFP )

"Nous irriguons chaque matin, de 6h30 à midi", indique Paulin Calvet, propriétaire du domaine et président de la commission technique de l'appellation. Chaque pied de vigne reçoit un volume de cinq litres d'eau, via un tuyau relié à la citerne et enfoncé au plus près des racines.

La dérogation exige que l'eau ne provienne pas du réseau, mais par chance, un puits en activité est situé à quelques centaines de mètres des parcelles.

Sur les 25 hectares de vignoble, près de 10% seront irrigués cet été pour limiter les effets de la sécheresse actuelle : les jeunes vignes "âgées de trois à huit ans", précise Paulin Calvet, fragiles de par leurs racines trop courtes pour absorber l'humidité en profondeur.

Selon Météo France, l'Hexagone n'avait pas connu un mois de juillet aussi sec depuis 1959.

"Zéro millimètre de précipitations, ça fait peur", déplore le viticulteur.

Des feuilles de vigne en manque d'eau au Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux
Des feuilles de vigne en manque d'eau au Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux ( Philippe LOPEZ / AFP )

D'autant que la Gironde a cruellement manqué d'eau les saisons passées, laissant à l'été des sols desséchés en profondeur.

Feuilles flétries, jaunies, brunies voire brûlées... bien que la vigne se plaise en climat aride, sur sol graveleux et pauvre en eau, elle ne peut supporter une trop forte déshydratation.

"Chacun se débrouille"

"Autour du 10 juillet, on a vu apparaître les premiers signes de sécheresse", explique M. Calvet. "On commençait vraiment à s'inquiéter, alors on a fait venir un agent de l'INAO".

Des employés installent des tuyaux d'irrigation au pied des ceps, dans le vignoble du Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux
Des employés installent des tuyaux d'irrigation au pied des ceps, dans le vignoble du Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux ( Philippe LOPEZ / AFP )

En viticulture, l'irrigation est proscrite chaque année, du 1er mai jusqu'aux vendanges.

Une dizaine d'appellations girondines peuvent toutefois demander une dérogation auprès de l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), dès lors qu'un stress hydrique est "susceptible de remettre en cause la qualité de la production viticole", selon le code rural.

Cet été, alors que s'enchaînent les périodes de canicule en Gironde, ravagée en juillet par des feux de forêt monstres, trois ont obtenu l'autorisation d'irriguer pour tenter de préserver les vignes menacées : celles de Pessac-Léognan, Pomerol et Saint-Emilion.

Mais l'irrigation doit se faire avec parcimonie, uniquement sur les ceps dont la survie en dépend.

"Arrêtez l'eau !", lance M. Calvet à ses ouvriers. "Ici, les pieds sont vigoureux, cela n'a aucun intérêt". Sur les autres ceps, il a fallu "éclaircir les grappes pour leur permettre de mieux supporter la récolte".

Des employés irriguent les pieds de vigne, au Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux
Des employés irriguent les pieds de vigne, au Château Picque Caillou, le 2 août 2022 à Mérignac, près de Bordeaux ( Philippe LOPEZ / AFP )

Du côté de Saint-Emilion, "chacun se débrouille", confie le président du Conseil des vins de l'AOC Jean-François Galhaud, car "personne n'est encore vraiment équipé pour l'irrigation".

Peu de dérogations ont pour l'heure été demandées mais à terme, si la sécheresse perdure, "c'est sûr qu'il faudra compenser", "encore faudra-t-il que les réserves d'eau soient suffisantes", ajoute M. Galhaud.

La profession, qui a subi ces derniers mois du gel et de la grêle, et maintenant la sécheresse, espère maintenant "deux ou trois orages ces prochaines semaines" qui promettront, assure l'interprofession des vins bordelais (CIVB), "un joli millésime".

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 07/08/2022

La fumée noire d'un réservoir en feu du dépôt pétrolier de Matanzas, à 100 km de La Havane à Cuba le 6 août 2022 ( YAMIL LAGE / AFP )Cuba a reçu des offres d'assistance de nombreux pays…

Publié le 03/08/2022

Eruption volcanique en Islande ( Alain BOMMENEL / AFP )Une éruption volcanique a commencé mercredi près de Reykjavik, la capitale de l'Islande, dans une fissure qui crachait une lave fumante à…

Publié le 02/08/2022

Une passante traverse une fontaine à Nîmes lors d'un épisode de forte chaleur, le 1er août 2022 dans le sud de la France ( Pascal GUYOT / AFP )Pic, vague de chaleur et canicule correspondent…

Publié le 02/08/2022

Des habitants en bateau dans une rue inondée à Lawrence, à quelque 70 km de la ville de Lismore, en Nouvelle-Galles du Sud, le 2 mars 2022 ( SAEED KHAN / AFP/Archives )Les inondations et…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/08/2022

La fin de l'état d'urgence sanitaire marque le début de la sortie de cette crise pour le Groupe Poulaillon qui a désormais retrouvé son niveau d'activité d'avant Covid...

Publié le 08/08/2022

Medical Devices Venture dispose d'une trésorerie nette de 2,19 ME...

Publié le 08/08/2022

La marge brute s'établit à 1,4 ME

Publié le 08/08/2022

Archos n'exclut pas de réaliser des opérations de croissance externe...

Publié le 08/08/2022

Lundi 8 août   Aucune publication d'importance n'est attendue. Mardi 9 août   Aucune publication d'importance n'est attendue. Mercredi 10 août Poujoulat Le leader européen de la fumisterie…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne