Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 578.60 PTS
+0.15 %
6 585.50
+0.3 %
SBF 120 PTS
5 146.34
+0.14 %
DAX PTS
15 618.98
-0.32 %
Dow Jones PTS
35 130.38
+0.2 %
15 131.53
+0.13 %
1.180
+0.24 %

D'abord le Covid, puis les émeutes: le tourisme en Afrique du Sud sinistré

| AFP | 488 | 3 par 1 internautes
Le wagon-restaurant du Train bleu, un train touristique en Afrique du Sud, le 25 février 2021.
Le wagon-restaurant du Train bleu, un train touristique en Afrique du Sud, le 25 février 2021. ( MARCO LONGARI / AFP )

Vignobles à couper le souffle, réserves animalières, plages de sable fin et richesses culturelles: L'Afrique du Sud aurait pu profiter d'un boom touristique post-Covid. Mais les scènes d'émeutes cette semaine ont douché cet espoir, plombant davantage ce secteur en difficulté.

Toutes les réservations prévues cette semaine au lodge Umzolozolo, hôtel de luxe proposant des safaris privés, ont sauté. D'ordinaire, les visiteurs sud-africains et avant cela du monde entier, y paressent sur des chaises longues en bord de piscine, surplombant les plaines vallonnées de la réserve Nambiti, dans l'espoir d'apercevoir lions, éléphants ou rhinocéros.

Mais ce paradis exotique est situé du côté de Ladysmith en pays zoulou (Est), épicentre des convulsions.

"On commençait tout juste à reprendre du poil de la bête", confie Tracey Hellerle, précisant que l'impact de la pandémie l'a obligée à licencier du personnel.

Les clients ont annulé parce qu'en raison des violences "la route nationale d'accès ressemblait à une zone de guerre" et ils "étaient terrifiés à l'idée de prendre leur voiture pour venir".

Une plage à Scottburgh, près de Durban, le 9 décembre 2020 en Afrique du Sud.
Une plage à Scottburgh, près de Durban, le 9 décembre 2020 en Afrique du Sud. ( Michele Spatari / AFP )

Le tourisme, pilier de l'économie sud-africaine déjà fragilisée par la pandémie, représentait 7% du PIB et employait 760.000 personnes en 2019, selon les chiffres officiels.

A Clarens, pittoresque ville nichée au pied des monts Maluti où les citadins de Johannesburg comme Durban aiment passer le week-end, le propriétaire d'une chambre d'hôtes, Heinrich Pelser, craint que les étrangers restent durablement choqués par les troubles. "Les Canadiens et les Américains ne reviendront pas de sitôt", estime-t-il.

Depuis le début des troubles, il a accueilli seulement quelques automobilistes fuyant le port de Durban, en proie aux violences, et un homme venu apporter à manger à sa mère.

Vandalisme et fake news

Des touristes portant des masques chirurgicaux regardent une lionne dans la réserve de Dinokeng, près de Pretoria, le 7 août 2020.
Des touristes portant des masques chirurgicaux regardent une lionne dans la réserve de Dinokeng, près de Pretoria, le 7 août 2020. ( Michele Spatari / AFP )

Dans le cadre des restrictions imposées fin juin pour limiter une troisième vague meurtrière de Covid, la vente d'alcool est interdite dans tout le pays, un coup dur pour Clarens, connue pour ses microbrasseries, et pour la province la région du Cap, réputée pour ses vignobles.

"Ce n'est pas la peine de venir ici si l'on ne peut pas déguster de vin ou de bières", relève M. Pelser, qui emploie six salariés.

Autre frein pour le tourisme dans la région côtière de Durban, sur l'océan Indien, plusieurs plages généralement très fréquentées ont été fermées par peur de contaminations après des incendies criminels de sites industriels.

Un vignoble dans les montagnes Hottentots, le 23 février 2021, à Stellenbosch, en Afrique du Sud.
Un vignoble dans les montagnes Hottentots, le 23 février 2021, à Stellenbosch, en Afrique du Sud. ( MARCO LONGARI / AFP )

Depuis le début des pillages et violences le 9 juillet, 212 personnes ont été tuées, dont 180 dans la province du Kwazulu-Natal (KZN, Est).

Ces troubles ont été "dévastateurs", affirme Zanele Khomo, responsable du développement à la CCI de Durban. "Cela va vraiment nous affecter sur le plan économique, et touristique".

Les images de destructions gratuites et de vandalisme ont fait le tour du monde, tout comme de fausses nouvelles, aux effets ravageurs, annonçant une guerre civile dans le pays ou des attaques contre des sites touristiques.

"Une chose qui nous caractérise, en Afrique du Sud, c'est notre capacité à nous relever", assure Mme Khomo, précisant que les entrepreneurs de sa région discutent avec les autorités locales d'un plan de redressement.

Un employé du Train bleu, célèbre train touristique en Afrique du Sud, le 25 février 2021.
Un employé du Train bleu, célèbre train touristique en Afrique du Sud, le 25 février 2021. ( MARCO LONGARI / AFP )

Les visiteurs du front de mer de Durban, habituellement très fréquenté, commencent à revenir, note-t-elle. Mais "nous avons besoin que le gouvernement nous fournisse plus de sécurité parce que, même si nous avons franchi le plus gros (des émeutes), nous avons toujours peur".

Une fois la tempête passée, "l'Afrique du Sud reste très populaire, donc les visiteurs reviendront", veut croire Mme Hellerle, en soulignant que certains lodges dans le KZN n'ont pas vu un seul client depuis mars 2020. "Il faut espérer et prier."

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/07/2021

Au 2ème trimestre de son exercice 2021, Cabasse Group a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 6,4 ME, en progression dynamique de +37% par...

Publié le 26/07/2021

Avec un impact toujours fort lié à la crise du Covid-19, le Groupe Acteos enregistre un léger recul de son chiffre d'affaires à -1,5% à 7,11 ME sur...

Publié le 26/07/2021

Une notification du 26 juillet 2021 émise par AG Insurance, montre qu'un dépassement de seuil passif et un franchissement du seuil vers le bas du...

Publié le 26/07/2021

Bigben a réalisé au 1er trimestre 2021/22 (du 1er avril au 30 juin 2021), un chiffre d'affaires de 56,7 ME, soit une hausse de 2,8 %, portée par...

Publié le 26/07/2021

Au premier semestre 2021, le groupe Michelin a affiché des ventes de 11,2 Milliards d'euros, en hausse de 19,6% et un résultat opérationnel des...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne