En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
-
4 880.50
-
SBF 120 PTS
3 851.36
-
DAX PTS
12 646.98
+2.71 %
Dow Jones PTS
26 664.40
+0.89 %
11 055.08
+1.37 %
1.176
-0.02 %

CSE extraordinaire Hop! à Nantes: un "dialogue de sourds" selon des syndicats

| AFP | 213 | Aucun vote sur cette news
Manifestation de salariés devant le siège de Hop!, le 30 juillet 2020 à Nantes
Manifestation de salariés devant le siège de Hop!, le 30 juillet 2020 à Nantes ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

Les dirigeants de la compagnie aérienne Hop! ont confirmé vendredi un plan de départs volontaires prévoyant la suppression de près de la moitié des 2.420 emplois de la compagnie durant un CSE extraordinaire qualifié de "dialogue de sourds" par des représentants des salariés.

"On essaye d'être force de proposition et on a souvent l'impression d'avoir un mur en face, que le projet est d'ores et déjà ficelé", a déploré Étienne Rossignol, élu au CSE de l'UNAC (Union des navigants de l'aviation civile). Il a qualifié les échanges de la journée de "dialogue de sourds".

Joël Rondel, secrétaire du CSE et élu CGT, a estimé que la réunion ne s'était "pas très bien passée". "On a appris que notre direction avait décidé de communiquer aux salariés le projet alors qu'on n'avait pas encore fini d'étudier tout le document", a-t-il souligné.

"On va saisir le tribunal pour faire constater ce qu'on estime être une entrave au fonctionnement du CSE", a expliqué M. Rossignol.

"Le dispositif emploi envisagé est un Plan de départs volontaires (PDV)-Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), dans un contexte où le projet de restructuration génère la suppression de 1.007 postes (exprimés en EPT, équivalent plein temps) dont 404 postes Personnel Sol, 286 postes Personnel navigant commercial et 317 postes Personnel navigant technique", a indiqué la direction dans un courriel à l'AFP, expliquant que les "négociations avec les organisations syndicales" devaient se poursuivre "jusqu'en octobre".

La veille du CSE, pilotes, hôtesses, stewards, mécaniciens et autres personnels au sol s'étaient rassemblés au siège de l'entreprise à Bouguenais, près de Nantes, pour une manifestation qui a rassemblé près de 300 personnes.

L'objectif de la direction est "de trouver un maximum de solutions sur la base du volontariat", avait expliqué jeudi le président de Hop! Pierre-Olivier Bandet, précisant: "si à la fin de ce processus on reste dans une situation de sureffectif, on n'exclut pas des départs contraints à l'horizon 2023".

"On n'a pas d'autre solution si on veut essayer de garder une compagnie Hop! (...) qui soit viable", avait-il ajouté, rappelant qu'il était prévu de "recentrer" la compagnie sur "Roissy et Lyon", de fermer les sites de Lille et Morlaix (Finistère) et de réduire la flotte à "32 appareils".

"On n'a pas fini encore d'étudier tout ça, donc on doit refaire un CSE le 12 août", a précisé vendredi le secrétaire du CSE Joël Rondel.

Frappé par la crise du Covid-19, le groupe Air France compte supprimer plus de 7.500 postes d'ici à la fin 2022, dont environ 6.500 au sein de la compagnie tricolore et plus de 1.000 au sein de Hop!, sa filiale régionale.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/08/2020

Natixis a essuyé au deuxième trimestre une perte nette de 57 millions d’euros contre un bénéfice net de 346 millions d’euros, un an auparavant. Hors exceptionnels, il est ressorti à 4…

Publié le 03/08/2020

Media 6 a annoncé la nomination de Monsieur Nicolas Le Cam, en qualité de directeur financier du groupe. Il succède ainsi à Monsieur Jean-Francois Fozzani, à compter du 1er août 2020, à la…

Publié le 03/08/2020

Euoplasma a annoncé que, dans le cadre du contrat d'émission de bons d'émission d'obligations convertibles en actions nouvelles avec bons de souscription d'actions attachés le cas échéant conclu…

Publié le 03/08/2020

En parallèle à la publication des comptes du deuxième trimestre, Natixis annonce que son conseil d’administration, réuni lundi, a annoncé le départ de François Riahi qui quitte ses fonctions…

Publié le 03/08/2020

ACCORRésultat 1er semestre (Après clôture)DIAGEORésultat annuelNEURONESChiffre d'affaires 1er semestre (Après clôture)VALNEVARésultat 1er semestresource : AOF

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne