En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
+0.00 %
5 199.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 120.70
+0.01 %
DAX PTS
11 423.28
+0.19 %
Dowjones PTS
25 881.98
-0.28 %
7 054.39
-0.11 %
1.133
-0.15 %

Cryptomonnaies : l'Ethereum renoue avec ses sommets !

| Boursier | 714 | Aucun vote sur cette news

Mais le Bitcoin et le Ripple peinent

Cryptomonnaies : l'Ethereum renoue avec ses sommets !
Credits David McBee / Pexels

L'Ethereum, qui avait connu hier lundi une grosse faiblesse avec l'ensemble des crypto-devises, s'est rapidement repris, à tel point qu'il renoue ce jour avec ses sommets, en hausse actuellement de +9% sur Bitfinex à près de 1.200$. Dans le même temps, le Bitcoin se stabilise à 14.840$ (+1%). Enfin, le Ripple demeure incertain, cédant prudemment 2% sur Poloniex à 2,3$.

La crypto-monnaie centralisée Ripple n'arrive pas à reprendre ses appuis, depuis l'annonce faite la semaine dernière par la plateforme d'échanges de cryptomonnaie Coinbase, l'une des référence du domaine, qui avait affirmé ne pas considérer pour l'heure d'ajout de nouvelle 'crypto'. Le Ripple était considéré comme le candidat le plus évident pour renforcer l'offre de Coinbase, qui comprend déjà Bitcoin, Litecoin ou Ethereum.

Pression asiatique

Hier, les crypto-devises avaient connu une journée extrêmement difficile, les opérateurs craignant une offensive chinoise. Les autorités locales désireraient en effet une sortie ordonnée de l'activité de minage des cryptomonnaies. Le régulateur chinois de la finance sur Internet aurait demandé aux pouvoirs locaux d'agir afin de faciliter une telle sortie...

Le média économique et financier chinois 'Caixin' évoque plutôt, pour sa part, une remise en question du traitement préférentiel jusqu'alors appliqué aux acteurs locaux du minage (prix réduits de l'électricité, imposition favorable...).

L'essentiel de ces activités de minage sont actuellement basées en Chine, ce qui explique la nervosité actuelle. Reuters, ainsi que l'agence Bloomberg, croient également savoir que les avantages accordés jusqu'alors devraient être réduits, en limitant par exemple l'offre d'électricité.

En outre, le régulateur financier sud-coréen est également préoccupé, relate Reuters. Ce gendarme sud-coréen vient de prévenir qu'il inspectait, avec d'autres agences, six banques locales offrant des comptes en devises digitales aux institutions.

Méfiance accrue

Alors que l'Ethereum parvient à renouer avec ses sommets, le Bitcoin et les 'altcoins' restent globalement très incertains, ce qui signale une méfiance accrue des opérateurs et investisseurs. Jamie Dimon, le patron de JP Morgan Chase, dit regretter d'avoir affirmé que le Bitcoin était une fraude, selon 'Fox Business'. Néanmoins, le dirigeant de JPM n'est toujours pas intéressé par la mère des cryptomonnaies.

Dimon avait en effet tenu un discours très virulent en septembre au sujet du Bitcoin. Le CEO de JP Morgan expliquait même qu'il licencierait ses traders s'ils venaient à jouer sur la crypto-devise. Dans une interview à Fox Business, Dimon nuance aujourd'hui son propos, reconnaissant la réalité de la blockchain, tout en affirmant qu'il ne s'intéresse donc 'pas vraiment' au sujet du bitcoin. Un scepticisme partagé par de nombreux acteurs du segment bancaire...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Saint-Gobain a affiché un résultat net part du groupe en repli de 73,2% à 420 millions d’euros sur l’ensemble de l’année 2018, compte tenu des dépréciations d’actifs. Le résultat net…

Publié le 21/02/2019

Au 3ème trimestre 2018-19, Miliboo a enregistré un chiffre d'affaires de 6,3 ME, en hausse de +16% par rapport à la même période l'an passé...

Publié le 21/02/2019

Valeo lève le voile sur ses résultats 2018 et annonce qu’il entend réviser ses perspectives de moyen terme. Dans le détail, l’équipementier automobile a réalisé l’an dernier un…

Publié le 21/02/2019

Paref a annoncé avoir signé le refinancement de l’intégralité de la dette du groupe par la mise en place d’un financement corporate d’un montant total de 100 millions d’euros. Ce…

Publié le 21/02/2019

ECA Group vient de dévoiler, à l'occasion du salon IDEX, deux nouveaux robots...