Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 606.48 PTS
-0.19 %
5 605.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 456.45
-0.09 %
DAX PTS
13 847.72
0. %
Dow Jones PTS
30 932.04
+0.38 %
12 886.70
+0.65 %
1.213
+0.46 %

Crise politique en Italie: quel coût pour l'économie?

| AFP | 518 | 3 par 2 internautes
Matteo Renzi, le 13 janvier 2021 à Rome
Matteo Renzi, le 13 janvier 2021 à Rome ( Alberto PIZZOLI / POOL/AFP )

L'Italie, troisième économie de la zone euro et principale bénéficiaire du plan de relance européen, se retrouve de nouveau dans la tourmente au lendemain de la décision de Matteo Renzi de sortir son parti de la coalition gouvernementale. Faut-il s'attendre au pire sur un plan économique?

Cette crise menace-t-elle d'affoler les marchés?

Le spread, le très surveillé écart entre le taux de la dette italienne et le taux allemand de référence à dix ans, retrouvait jeudi ses plus hauts niveaux depuis la fin novembre. A 120,2 points de base (soit 1,2 point de pourcentage), c'est le plus élevé de la zone euro derrière la Grèce, mais il est loin des niveaux atteints lors de la rupture de la précédente coalition en août 2019.

L'Italie profite comme ses voisins de l'artillerie lourde sortie en 2020 par la Banque centrale européenne pour lutter contre les ravages de la pandémie de coronavirus. La BCE rachète massivement de la dette, ce qui a quelque peu anesthésié les marchés financiers.

Pour les analystes de la banque ING, "il n'y a pas beaucoup" de danger: une nouvelle coalition dirigée par l'actuel président du Conseil Giuseppe Conte ou un gouvernement d'unité nationale "seraient bien vus par les marchés financiers".

- Quel impact sur le plan de relance européen?

"Les tourments italiens risquent de compromettre la relance de toute l'Europe": c'est l'avertissement lancé par Guntram Wolff, directeur du centre de réflexion Bruegel dans un entretien à la Repubblica.

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, le 30 décembre 2020 à Rome
Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, le 30 décembre 2020 à Rome ( Andrew MEDICHINI / POOL/AFP/Archives )

Une vive controverse sur l'usage des fonds promis par Bruxelles a précipité le départ du parti de Matteo Renzi de la coalition: l'ex-chef du gouvernement reproche à Giuseppe Conte d'accorder trop de rabais fiscaux et bonus aux Italiens au lieu de profiter de cette manne pour investir et réformer structurellement le pays.

Avec 208,6 milliards d'euros de subventions et prêts, Rome hérite de la plus grosse part du méga-plan de relance de 750 milliards d'euros adopté à l'été 2020 par les dirigeants européens.

L'Italie vient d'adopter la mouture nationale du plan, de 222,9 milliards, qu'elle doit soumettre d'ici le 30 avril à Bruxelles, un calendrier difficile à tenir en raison des blocages politiques.

"Seules de nouvelles élections constitueraient une menace sérieuse pour sa mise en œuvre en temps voulu, et nous doutons que l'Italie aille dans cette direction", tempèrent cependant les experts d'ING.

Connu pour les lourdeurs de sa bureaucratie, le pays a été souvent accusé dans le passé d'utiliser à mauvais escient les fonds européens.

Pour Carlo Alberto Carnevale Maffè, professeur de stratégie à l'université Bocconi, ces reproches sont fondés: "C'est le plus gros investissement de l'histoire de l'Italie et il faudra un gouvernement à la hauteur des enjeux".

"L'Italie est l'un des pires pays en Europe pour l'utilisation des fonds communautaires", a-t-il commenté auprès de l'AFP.

La dette italienne risque-t-elle d'exploser?

Le pays affiche une dette colossale de près de 2.600 milliards d'euros, soit 158% du PIB fin 2020, le ratio le plus élevé de la zone euro derrière la Grèce.

Quant au déficit public, le gouvernement italien prévoit qu'il bondira à 10,8% du PIB, contre 1,6% en 2019.

Une rue commerçante de Milan, le 13 janvier 2021
Une rue commerçante de Milan, le 13 janvier 2021 ( Miguel MEDINA / AFP )

Pour M. Carnevale Maffè, "la dette italienne est un élément d'instabilité pour l'Union européenne".

Bruxelles a suspendu en 2020 les règles de discipline budgétaire, une mesure inédite prise en raison de la pandémie qui a paralysé des pans entiers de l'économie.

En novembre 2020, la Commission européenne a néanmoins mis en garde l'Italie, tout comme la France, contre une dérive incontrôlée des déficits.

Les investisseurs, eux, semblent moins inquiets. Avec la baisse des taux d'intérêt, le coût de l'endettement des Etats a fondu.

Et selon les experts, la BCE devrait racheter en 2021 au moins autant de dette que les pays de la zone euro prévoient d'en émettre.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2021

Avec la forte hausse des cours sur un an...

Publié le 19/01/2021

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Safe Orthopaedics sur le marché...

Publié le 19/01/2021

Encore une mauvaise nouvelle sur le front de l'emploi en Europe...

Publié le 19/01/2021

Atos et le géant américain des services technologiques IBM renforcent une alliance stratégique mondiale visant à aider les entreprises à accélérer...

Publié le 19/01/2021

Séché Environnement s'envole de 8% à 43,4 euros au lendemain de l'acquisition de la firme sud-africaine Spill Tech...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne