En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 769.83 PTS
+0.33 %
4 776.5
+0.48 %
SBF 120 PTS
3 792.57
+0.43 %
DAX PTS
10 766.75
+0.24 %
Dowjones PTS
23 891.91
+0.91 %
6 554.10
+0.96 %
1.143
+0.52 %

Crise: le PIB ne doit pas être le seul critère d'analyse, selon l'OCDE

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
des économistes, parmi eux le Prix Nobel américain Joseph Stiglitz et le Français Thomas Piketty, appellent à voir plus loin que le PIB dans un rapport publié mardi par l'OCDE
des économistes, parmi eux le Prix Nobel américain Joseph Stiglitz et le Français Thomas Piketty, appellent à voir plus loin que le PIB dans un rapport publié mardi par l'OCDE ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Mieux mesurer les effets de la crise pour éviter de "graves erreurs": des économistes, parmi eux le Prix Nobel américain Joseph Stiglitz et le Français Thomas Piketty, appellent à voir plus loin que le PIB dans un rapport publié mardi par l'OCDE.

"Quand on se concentre juste sur ce que l'on a sous la main, on peut faire de graves erreurs de politique économique", a prévenu Martine Durand, directrice des statistiques et des données à l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

"Si nous avions mieux mesuré les effets de la crise, nous aurions peut-être engagé des réponses politiques qui auraient permis de minimiser ses effets à la fois économiques, politiques et sociaux", a-t-elle ajouté.

Le rapport, intitulé "Au-delà du PIB (Produit intérieur brut), mesurer ce qui compte pour les performances économiques et sociales", est rendu public à l'occasion du Forum mondial de l'OCDE sur les statistiques qui se tient dans la cité coréenne de Incheon de mardi à jeudi.

Dans ce document, les auteurs recommandent aux gouvernements de "mieux mesurer les inégalités", le sujet de prédilection de M. Piketty, alors que les statistiques aujourd'hui se limitent au calcul de la croissance du Produit intérieur brut (PIB), qui rend compte de la richesse économique produite chaque année par un pays.

"Il faut dépasser le PIB pour étudier la santé d'un pays, en le complétant d'un tableau de bord d'indicateurs qui mette en évidence la répartition des niveaux de bien-être au sein de la société ainsi que la soutenabilité sur les plans social, économique et environnemental", préconisent-ils.

Les auteurs ont tiré les leçons de la crise: "des indicateurs plus adaptés de l'insécurité économique auraient révélé que les conséquences de la récession étaient beaucoup plus lourdes que ne l'indiquaient les statistiques fondées sur le PIB".

Avec ce rapport, le groupe de travail prolonge les travaux présentés en 2009, au coeur de la crise, par les Prix Nobel M. Stiglitz et l'Indien Amartya Sen, ainsi que le Français Jean-Paul Fitoussi, à la demande du président français Nicolas Sarkozy.

Près de dix ans plus tard, outre M. Stiglitz, M. Fitoussi et M. Piketty, le groupe d'experts inclut d'autres économistes renommés comme le Prix Nobel américain Angus Deaton, également spécialisé dans les travaux sur l'inégalité, ou le Français François Bourguignon, ex-chef économiste de la Banque mondiale.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Foncière INEA a annoncé l’acquisition du Presqu’Ile, un immeuble de bureaux situé dans le quartier innovant de la presqu’île Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il s’agit de son premier…

Publié le 19/12/2018

Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion) ...

Publié le 19/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/12/2018

GSEZ Airport, filiale de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), fruit d'un partenariat public-privé entre Olam International, la République gabonaise et...

Publié le 19/12/2018

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia, le vaccin de Sanofi contre la dengue. L'autorisation suit la recommandation émise le 18 octobre 2018 par le…