En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.05 %

Crédit Agricole SA solide au troisième trimestre, notamment en banque de détail

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
Une succursale de la banque fraçaise à Nantes, le 4 juin 2017
Une succursale de la banque fraçaise à Nantes, le 4 juin 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Crédit Agricole SA, l'entité cotée du groupe bancaire mutualiste, s'est dit mercredi en bonne voie pour atteindre ses objectifs stratégiques après une progression robuste de ses bénéfices au troisième trimestre, soutenue notamment par la banque de détail.

"Nous sommes réellement, totalement sur les rails pour obtenir tous les objectifs que nous nous étions fixés" pour l'horizon 2019 et "le groupe est bien armé pour prospérer sur tous ses marchés", s'est félicité Philippe Brassac, le directeur général de "CASA" lors d'une conférence de presse.

De juillet à fin septembre, la banque verte a engrangé un bénéfice net de 1,1 milliard d'euros, en progression de 3,2% sur un an.

Ce résultat ressort au-dessus des attentes des analystes interrogés par le fournisseur de données financières Factset, qui tablaient en moyenne sur un bénéfice en léger repli à 1,06 milliard.

Et une fois neutralisés divers éléments exceptionnels négatifs et non liés à l'activité bancaire proprement dite, les performances du groupe s'affichent encore meilleures avec un bond d'un peu plus de 17% du bénéfice net "sous-jacent", soit son meilleur résultat ajusté pour ce trimestre depuis la crise financière de 2008.

Les analystes de Jefferies jugeaient dans une note que ces résultats sont "de qualité", se félicitant notamment de la hausse plus rapide des revenus par rapport aux dépenses.

À la Bourse de Paris, ces résultats n'en étaient pas moins mollement accueillis mercredi, le titre Crédit Agricole SA concédant une baisse de 1,16% à 11,37 euros dans un marché en hausse de 1,41%, vers 9H21 GMT.

- Activités de détail dynamiques -

"Ces résultats ont d'abord été faits avec une forte progression des revenus", a souligné Jérôme Grivet, le directeur financier, lors de la conférence.

Philippe Brassac, le directeur général de Crédit Agricole SA à Paris, le 8 mars 2016
Philippe Brassac, le directeur général de Crédit Agricole SA à Paris, le 8 mars 2016 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le produit net bancaire, équivalent du chiffre d'affaires pour le secteur bancaire, a ainsi progressé de 5% sur un an à 4,8 milliards d'euros, une hausse toutefois légèrement moindre que ne l'attendait le consensus Factset.

Dans le détail, tous les métiers du groupe ont contribué à la progression des bénéfices au troisième trimestre, à l'exception du pôle Services financiers spécialisés (crédit-conso, crédit-bail, affacturage, etc.), dont le bénéfice net a stagné sur un an dans un "contexte de marché plus difficile", a souligné la banque.

Parmi les éléments particulièrement saillants, les activités de détail semblent désormais repartir de l'avant, après avoir été longtemps pénalisées par l'environnement de taux d'intérêt très bas qui complique la tâche de faire fructifier les dépôts des clients et incitent les emprunteurs à renégocier à la baisse le coût des crédits.

Tout particulièrement LCL, le réseau de détail de CASA en France qui était apparu en souffrance l'an passé, a vu son excédent brut d'exploitation croître d'un peu plus de 10% sur un an au troisième trimestre et ses revenus d'un peu plus de 2%.

Les activités de proximité se portent "bien sur le plan de la conquête commerciale", a souligné M. Brassac.

Ainsi, tant LCL que les caisses régionales du Crédit Agricole "semblent avoir atteint le point d'inflexion pour la croissance des revenus", de sorte que la baisse des marges d'intérêt − conséquence des taux bas − est désormais compensée par la croissance des volumes et des commissions, a déclaré M. Brassac.

- Activités de marché chahutées -

Outre une dynamique commerciale soutenue, notamment dans l'assurance, la gestion d'actifs ou la banque de détail, le groupe a aussi profité d'une nouvelle baisse de son coût du risque, indicateur qui intègre les provisions réalisées pour pallier d'éventuels accidents de remboursement sur les crédits accordés par la banque.

Quant à la banque dite "de grande clientèle", Crédit Agricole SA a fait état d'une "très bonne activité sur les métiers de banque de financement", permettant de compenser un contexte "un peu plus compliqué sur les activités de marchés de capitaux" où "les marchés de taux se sont caractérisés ce trimestre par des volumes très élevés mais des marges qui se sont beaucoup réduites et donc au total des revenus qui ont baissé", a détaillé M. Grivet.

Sur les neuf premiers mois de l'année, Crédit Agricole SA a engrangé un bénéfice net de 3,4 milliards d'euros, en progression de 4% sur un an. Toilettée des effets exceptionnels, la hausse atteint 9,5%.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...