En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 407.48 PTS
-0.04 %
5 413.00
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 335.15
+0.03 %
DAX PTS
12 589.31
+0.23 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Brexit: Londres "loin du compte sur les engagements financiers" selon Macron

| AFP | 442 | Aucun vote sur cette news
Le président français Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse, le 20 octobre 2017, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles
Le président français Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse, le 20 octobre 2017, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles ( JOHN THYS / AFP )

Le président français Emmanuel Macron a estimé vendredi à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles principalement consacré au Brexit que le Royaume-Uni était "loin du compte" sur ses engagements financiers envers l'UE.

"Nous sommes loin du compte sur les engagements financiers", a dit M. Macron, jugeant qu'il restait "un effort important à faire de la part du Royaume-Uni" sur la facture du divorce, un point considéré comme une priorité par l'UE.

"Nous n'avons pas fait aujourd'hui la moitié du chemin", a ajouté M. Macron, qui a cependant noté "une bonne volonté britannique manifeste" ces dernières semaines dans les négociations sur le Brexit.

"Le problème aujourd'hui de Theresa May, c’est que celles et ceux qui ont prôné le Brexit n’ont jamais expliqué au peuple britannique quelles en étaient les conséquences", a-t-il également déclaré.

A propos du scénario d'un Brexit sans accord, évoqué au Royaume-Uni en raison des écueils dans les négociations, le président français a assuré qu'"à aucun moment Theresa May n'a évoqué le +no deal+ comme une option".

"Qu'il y ait du bruit, du bluff, des fausses informations des uns et des autres acteurs secondaires ou spectateurs de cette discussion, c'est si je puis dire la vie des affaires ou la vie des médias"", a-t-il analysé.

La question de la facture du Brexit fait partie des trois dossiers érigés en priorité par l'UE pour organiser le divorce, avec le sort des expatriés et les conséquences de la séparation pour l'Irlande.

Ce n'est qu'une fois que des "progrès suffisants" auront été constatés dans ces dossiers que les 27 accepteront d'ouvrir véritablement les négociations sur leurs relations futures.

La question du règlement financier constitue l'un des principaux points d'achoppement.

Le solde de tout compte que devra verser le Royaume-Uni pour honorer ses engagements financiers au sein de l'UE est officieusement évalué côté européen à entre 60 et 100 milliards d'euros, selon les sources.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et Airbus ont renouvelé leur accord-cadre de coopération en matière de recherche et technologie (R&T). Ce nouvel accord, d'une durée de cinq ans,…

Publié le 17/07/2018

ChefSimon a confié l'exclusivité de sa monétisation publicitaire

Publié le 17/07/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 17/07/2018

      Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement…

Publié le 17/07/2018

Neolife a annoncé le principe d'une émission de BSA